L’«île-poubelle» perdue enfin retrouvée

ile poubelleUne véritable «décharge flottante» composée d’une centaine de tonnes de débris plastiques s’est formée dans le golfe de Thaïlande.

Le pays s’affaire actuellement à nettoyer l’immense amas de détritus.

Une « île-poubelle », composée d’un amas de déchets d’un kilomètre de long, a été découverte la semaine dernière au large de la province de Chumphon, au sud de la Thaïlande. Des débris plastiques d’une centaine de tonnes ont ensuite été interceptés plus au nord, près de la province de Prachuap Kirikhan, qui abrite les stations balnéaires de Hua Hin et Cha-Am.

Vendredi, les navires chargés de nettoyer la « décharge flottante » l’ont temporairement perdue. Par la suite, les avions des forces navales sont parvenus à la retrouver, ce qui a permis le lancement de l’opération de nettoyage, vendredi dans l’après-midi, rapporte le journal Bangkok Post se référant au Département thaïlandais des ressources marines.

L’opération visant à récupérer les ordures prendra au moins 10 jours, a déclaré samedi Sopon Songdo, directeur adjoint au même département.

Il a en outre souligné que la Thaïlande n’avait jamais auparavant fait face à une aussi grande quantité d’ordures réunies sur la surface de l’eau.

« Les déchets plastiques sont dangereux pour la faune marine. Les dauphins peuvent les avaler en pensant que ce sont des méduses. Lorsqu’ils coulent au fond, les sacs plastiques couvrent les coraux, ce qui cause la mort rapide de ceux-ci », déplore M. Songdo.

La décharge flottante, qui pèse jusqu’à 100 tonnes et qui est composée principalement de barquettes, de gobelets et de sacs jetables, aurait été emportée vers le golfe de Thaïlande par une grande inondation survenue en Thaïlande début janvier.

Retrouvez cet article sur le Petit Journal de Bangkok.