SUVARNABHUMI – Saisie de 2 kilos de cocaïne

cocaineLa brigade thaïlandaise des stupéfiants a arrêté mardi une Equatorienne et un Russe qui tentaient de faire passer en Thaïlande 2,3 kilogrammes de cocaïne dissimulés dans des bouteilles de lotion pour la peau.

Tuyautés par Interpol, les policiers anti-drogue ont interpelé une femme équatorienne à son arrivée lundi depuis le Pérou à l’aéroport international Suvarnabhumi.

Une fouille de ses bagages a mis au jour six récipients de lotion contenant de la cocaïne, a indiqué l’officier en charge de l’opération, Wutthipong Phetkamnerd.

« Elle était mélangé dans de la lotion hydratante pour la peau, une nouvelle technique de contrebande, » a-t-il déclaré aux journalistes sans préciser comment la drogue devait être extraite de la lotion une fois passée.

Après son arrestation, la femme a mené les policiers vers un Russe qui l’attendait dans un hôtel.

Les deux ont été placés en détention le temps de l’enquête sur cette affaire.

La Thaïlande est un important marché pour la drogue, de même qu’une plaque tournante avec un penchant pour le « yaba », des pilules de méthamphétamine produites dans le fameux triangle d’or situé à la frontière de la Thaïlande, du Laos et de la Birmanie.

Alors que les saisies et les arrestations de petits passeurs sont fréquentes, il est beaucoup plus rare de voir tomber de vrais barons de la drogue.

Néanmoins, la police thaïlandaise a fait fort en arrêtant le Laotien Xaysana Keopimpha, 42 ans, important trafiquant derrière un réseau convoyant de la drogue depuis le Triangle d’Or vers la Thaïlande et la Malaisie.

Retrouvez cet article sur le Petit Journal Bangkok