Un trafiquant de passeports qui pourrait avoir fourni l’EI capturé

trafiquant de passeportsUn important trafiquant pakistanais de faux passeports, notamment européens, dont certains pourraient avoir servi à des membres de l’organisation Etat islamique (EI), a été arrêté dans une banlieue de Bangkok, a annoncé vendredi la police thaïlandaise.

Mohammad Iqbal, 52 ans, a été interpellé le 14 janvier dans une banlieue de Bangkok en possession de faux passeports singapouriens et indiens ainsi que de plaques servant à falsifier des visas d’entrée en France, en Italie et en Espagne.

« Cela faisait longtemps qu’il était dans le trafic de documents avec pour base la Thaïlande », a expliqué Suttipong Vongpint, l’un des responsables du bureau de l’immigration lors d’une conférence de presse à Bangkok évoquant ensuite d’une dizaine d’années d’activité.

Cette arrestation est la dernière d’une série d’opérations ciblées contre des faussaires de haut vol en Thaïlande, alors que les craintes concernant la sécurité et l’immigration ont forcé les autorités à s’attaquer à ces activités obscures qui prospèrent dans le royaume depuis de nombreuses années.

Iqbal, qui est soupçonné d’opérer en Thailande depuis plus de dix ans, a été inculpé de falsification de passeports, de visas et de trafic de faux passeports, quelques jours après que la police l’a appréhendé alors qu’il se garait dans son immeuble avec une moto.

Il y a quelques jours, Prawit Wongsuwan, le ministre de la Défense, avait établi un lien entre Mohammad Iqbal et un groupe vendant des passeports au groupe Etat islamique.

« Le suspect a falsifié des visas et passeports pour le groupe Etat Islamique en vue de leur permettre de voyager depuis le Moyen Orient vers la Thaïlande, » a-t-il dit, avant de préciser que ce projet n’avait pas réussi.

Continuez votre lecture sur lepetitjournal/bangkok