Un touriste chinois malmené dans un aéroport thaïlandais émeut Prayuth

touristeUn clip vidéo montrant un touriste chinois se faire frapper par un garde d’un aéroport en Thaïlande déclenché une vague d’excuses de la part du gouvernement qui est intervenu pour limiter les dégâts

Une séquence vidéo filmée le 27 septembre dans l’aéroport Don Muang de Bangkok puis diffusée sur les réseaux sociaux montre un garde frappant un homme après avoir tenté de le menotter.

Il s’agit d’un touriste chinois arrivé par un vol en provenance de Jakarta qui ne pouvait produire les documents de voyage demandés par le garde et avait refusé de suivre ce dernier.

La Chine représente aujourd’hui la principale source de touristes pour la Thaïlande, soit près du quart des quelque 35 millions de visiteurs étrangers qui voyagent dans le royaume chaque année.

Mais le naufrage en juillet qui a tué une cinquantaine de touristes chinois au large de Phuket a entrainé une forte baisse de la fréquentation chinoise et rendu les autorités thaïlandaises particulièrement sensibles aux problèmes risquant d’impacter le marché.

Le clip vidéo du 27 septembre tombe dans cette catégorie et a rapidement entrainé des réactions aux niveaux parmi les plus élevés de l’Etat.

Le porte-parole du gouvernement, Sunsern Kaewkumnerd, a indiqué dimanche que le Premier ministre et chef de la junte, Prayuth Chan-O-Cha, était « contrarié » par l’incident.

« Le Premier ministre estime que même si le touriste ne pouvait pas produire les documents réaffirmant son hébergement en Thaïlande, a refusé de patienter dans la salle de détention et a agi de manière inappropriée avec les responsables, il n’empêche que ces derniers doivent se ressaisir et le traiter d’une manière en accord avec les pratiques internationales, » a déclaré le porte-parole aux journalistes.

Il a également ajouté que deux cadres de l’aéroport avaient été suspendus et que le garde pourrait être licencié.

Continuez votre lecture sur lepetitjournal/bangkok