Une chanteuse de K-Pop thaïlandaise fait scandale avec un t-shirt nazi

K-PopUn nouveau scandale à la croix gammée en Thaïlande est survenu samedi lorsqu’une chanteuse du groupe de K-Pop BNK48 s’est montrée à la télévision vêtue d’une chemisette à l’effigie du drapeau nazi

Une chanteuse du groupe de K-Pop le plus populaire de Thaïlande s’est présentée sur un plateau télévisé vendredi pour une répétition vêtue d’une chemisette à l’effigie du drapeau de l’Allemagne nazie flanquée d’une croix gammée en son centre, suscitant « choc et consternation » au sein de l’ambassade d’Israël.

Les images d’Hitler, croix gammées et autres symboles nazis ne sont pas rares sur les t-shirts et objets de collection en Thaïlande, un phénomène imputé à un manque de compréhension historique plutôt qu’à une tendance politique.

Le dernier faux pas a été commis par Pichayapa « Namsai » Natha, une des chanteuses du groupe BNK48, lorsqu’elle portait un haut rouge et noir avec au centre une croix gammée lors de la répétition du groupe, vendredi.

La cheffe de mission adjointe de l’ambassade israélienne à Bangkok, Smadar Shapira, a exprimé sur Twitter « choc et consternation » à l’égard de cette tenue, d’autant que dimanche se trouve être la Journée internationale du souvenir de l’Holocauste. La chanteuse de 19 ans devait rencontrer l’ambassadeur d’Israël dimanche après-midi, a déclaré Smadar Shapira à l’AFP.

Samedi soir, Namsai a présenté ses excuses sur la scène avec larmes lors d’un concert. « Je veux que ce soit un exemple pour tout le monde, pardonnez-moi s’il vous plaît », dit-elle en éclatant en sanglots.

Continuez votre lecture sur lepetitjournal/bangkok