16 millions de baths pour installer des caméras aux de feux rouge

cameraCinq nouvelles caméras de dernière génération ont été installées hier matin aux feux rouge en réponse à la triste première place de Phuket parmi les provinces de Thaïlande les plus meurtrières sur la route.

“Ces caméras nous permettront d’attraper les conducteurs en excès de vitesse, ceux qui roulent sans casque ou qui grillent les feux de circulation. Un ordinateur imprimera automatiquement les amendes qui seront envoyées au domicile des contrevenants” précise le gouverneur de Phuket Chokchai Dejarmornthan.
“Le but est de tordre les mauvaises habitudes de conduite à Phuket et de ‘faire peur’ aux automobilistes pour qu’ils respectent les lois. Cela fait aussi partie de la politique visant à faire passer Phuket au statut de Smart City. Elles seront très utiles et permettront aux policiers de gagner beaucoup de temps” ajoute-t-il.

Le gouverneur Chokchai a rencontré le commandant de la police provinciale de Phuket, Teeraphol Thipjaroen, l’adjoint au directeur du réseau de sécurité routière de Thaïlande (RSN) le Dr Wiwat Seetamanotch, ainsi que d’autres officiels concernés, au poste de police provinciale de Phuket afin d’aborder les futurs détails ce projet.

“Les nouvelles cameras ont été installées en collaboration avec la fondation pour des routes plus sûres (SRF). Le budget total alloué au projet est de 16 millions de baths” précise le gouverneur Chokchai.

Les caméras ont été places à cinq endroits clés de l’ile, l’intersection de Khao Lan et Thepkrasattri Road, celle de Chao Fah West et Kwang Rd, l’intersection de See Kor (Kathu-Patong), et l’intersection de Kamala et Komaraphat Rd à Phuket Town.

“La raison du choix de ces cinq endroits est que de nombreuses infractions y sont signalées. En 2016-2017, l’intersection de Khao Lan a vu un 43 accident, 2 morts et  23 blessés, De son côté, l’intersection de See Kor compte sur la même période 28 accidents, 1 mort et 33 blessés, l’intersection Chao Fah West-Kwang dénombre 51 accidents et 46 blessés” signale le gouverneur Chokchai.

Les caméras sont sous garantie pendant deux ans, après cela les autorités locales devront financer leur maintenance et bon fonctionnement.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr