Des armes, des voitures et 2 millions saisis lors d’une intervention dans un cercle de jeu

interventionPlus de 30 officiers de police et soldats ont arrêté plus de 62 suspects et saisi 56 voitures et scooters – ainsi que plusieurs armes à feu et près de 2 millions de baths en liquide – lors d’un raid dans un cercle de jeu, samedi au nord de Phuket Town.

Crime, Police, Armée,

L’intervention, qui visait une maison située Soi Tha Jeen à Rassada, a commencé peu après 16h. La maison est situé sur un terrain de deux rais entouré d’un mur d’enceinte de3 mètres de hauts et fermé par une grande porte de métal, le tout gardé par des caméras de vidéosurveillance.

En pénétrant dans la propriété, les officiers ont arrêté 34 hommes et 28 femmes, en train de ‘parier’ et ‘jouer’ au “Turtle, Crab, Fish”.

Les officiers ont également saisi 1,955,086 baths en liquide, 22 voitures et 34 scooters, un fusil à pompe et 4 revolvers, ainsi que 12 chargeurs de munition de calibre .380, 12 de munition de calibre .45, et 233 jetons de jeu.

Tous les suspects ont été conduits au poste de police de Phuket Town pour y être interrogés et inculpés.

Après le raid, le colonel Kriangkrai Srirak, commandant de l’équipe d’intervention du 25ème régiment d’infanterie, basé à Phuket, a indiqué à la presse que le raid avait été ordonné par le lieutenant général Piyawat Nakwanit après un indice reçu par ses officiers.

Le général Piyawat est le commandant de la base de Nakhon Sri Thammarat, et l’officier le plus haut gradé du sud de la Thaïlande.

Maintenant, les officiers enquêtent sur le fait que la maison aurait été loué par un ancien politicien de Phuket, Jirayut Songyod, précise à la presse le chef de la police de Phuket Town le colonel Kamol Osiri.

La maison aurait été louée et utilisée comme lieu de rendez-vous des parieurs depuis un long moment.

La maison de famille de M. Jirayut, à Phuket, a été la cible d’une intervention en Février l’an dernier, après une première intervention dans la maison de son frère, le maire de Srisoonthorn, Worawut Songyos, ou des armes à feu avaient été saisies.

Continuez votre lecture sur Phuket.fr