Chaos à la billetterie du parc

billetterieLes chaos s’est emparé de la billetterie des Similan alors que le parc a été rouvert à un nombre de visiteurs quotidiens limité.

Les autorités ont permis l’accès aux îles après une fermeture ‘de routine’ de cinq mois pour permettre la régénération de l’écosystème.

Le nombre de visiteurs quotidien sur l’île est limité à 3,325 et le nombre de plongeurs à 525, a indiqué le Bureau du Parc National des Similan. Les visiteurs doivent acheter un ticket pour accéder au site.

Hier, la réouverture du parc a créé le chaos à la billetterie.

Des ‘cartes de queue’ étaient distribuées au personnels des compagnies de tourisme présents pour acheter des billets pour leurs clients. Pour obtenir un billet, ils doivent présenter la copie de la carte d’identité ou du passeport de leurs clients.

Ils doivent aussi fournir des informations sur leur compagnie et régler les frais d’accès des bateaux sur les Similan. Il faut  aussi établir une liste de tous les passagers des bateaux.

Les autorités ont constaté que beaucoup de personnes ne comprennaient pas cette procédure, et certain n’ont pas été en mesure de présenter tous les documents nécessaires. Le chef du parc a dû intervenir.

Jaras Srisukkaew, employé d’une compagnie de tourisme, a dit que la confusion est due aux nouvelles réglementations qui imposent que les visiteurs voyagent sur le même bateau qu’ils ont réservé. On ne peut plus échanger les bateaux une fois les billets réservés.

M. Jaras ironise si l’interdiction de changer de bateau sera appliquée lorsqu’un bateau aura une défaillance en pleine mer et que les passagers devront être transférés sur un autre bateau.

Le chef du Parc National des Similan Ruamsin Manajongprasert a confirmé que les bateaux qui auront des avaries lors de leur trajet vers les îles pourront charger ou décharger leurs passagers sur un autre bateau. Il a par ailleur invité les compagnies de tourisme à connaître les restrictions d’accès aux iles, maintenues pour préserver de dommages écologiques.

Au total 1,203 personnes ont réservé des excursions aux Similan hier.

De son côté, le Département des parcs Nationaux et de la Protection de la Faune et de la Flore suggère Koh Hong comme destination alternative à Maya Bay, fermée pour une durée indéterminée pour protéger son écosystème.

Les deux sites se situent dans la province de Krabi.

Koh Hong est sous la supervision du Parc national Tharn Boke Koranee. Weerasak Srisajjang, le chef du parc, signale que l’île dispose de richesses naturelles et d’une beauté comparable à Maya Bay.

L’île peut accueillir quelques 1,950 visiteurs chaque jours. Les visiteurs arrivent sur l’île  divisés en trois groupes d’environ 650 personnes, l’un après l’autre au long de la journée.

Actuellement, elle accueille entre 200 et 500 visiteurs quotidiens. Ce nombre devrait doubler pendant la saison haute, à partir du mois prochain.

M. Weerasak a indiqué que la principale attraction est un panorama depuis le sommet de la colline de koh Hong.

Ces îles sont considérées commes les ‘Îles Vertes’ pour leur propreté et la beauté de leurs récifs. Une campagne d’interdiction du plastique a été lancée sur ces îles.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr