Le chauffeur de taxi endormi était bien un chauffeur en règle

TaxiLes officiels ont confirmé que le chauffeur du taxi qui s’était endormi au volant et avait foncé dans un pilier de pont sur Thepkrasattri Rd lundi dernier, se blessant ainsi que ses deux passagers, n’était pas le propriétaire du taxi mais disposait bien du permis requis.

Tourisme, Transports, Accidents, Chinois, Police,

Le lieutenant Sunan Petchnoo de la police de Thalang avait été alerté de l’accident survenu en face de l’école Muang Thalang sur Thepkrasattri Rd, en direction du nord, à 4h lundi dernier.

La police était arrivée sur place accompagnée des secouristes, où se trouvait un taxi Toyota Altis de couleur or, immatriculée de plaques vertes encastré dans le pilier d’un pont.

Trois personnes ont été blessées dans cet accident, le chauffeur du taxi, Theerapol Seewan, 31 as, originaire de Prachinburi, et ses deux passagers chinois, M. Ruan Huiqiang, 22 ans blessé à la poitrine et Melle Ying Leyan, 22 ans, blessée a la tête.

Les trois avaient été emmenés à l’hôpital de Thalang.

Mais, le chauffeur identifié dans le rapport de police, M. Theerapol, n’est pas celui au nom duquel le taxi est déclaré, comme le demande la loi.

Le taxi est enregistré au nom de Tammarong Chuwyoaksr.

Comme le demande la loi de 2012, le nom du propriétaire du véhicule doit figurer sur le véhicule, accompagné du numéro de la hotline pour les réclamations, le 1584.

“Le propriétaire déclaré du taxi ne doit pas prêter son véhicule a un tiers à moins que cette autre personne ne dispose d’un permis de Type 4. Sans un permis de Type 4, l’assurance du véhicule est invalidée” signale Chutinan Jindachoue, la chef du département des permis de conduire du bureau des transports de Phuket.

“Toutefois le propriétaire peut prêter son véhicule a quelqu’un qui dispose d’un permis de Type 4” ajoute-t-elle.

“Ceci ayant été porté à notre attention, nous avons vérifié le permis de M. Theerapol, et avons pu confirmer qu’il possédait bien un permis de Type 4” poursuit Mme Chutinan.

Continez votre lecture sur Phuket.fr