Commerces à Layan et Leypang : ‘Dégagez, ou vous serez démolis’

LayanLes vendeurs qui n’ont pas libéré les terrains qu’ils occupent en front de mer à Layan et Leypang, sur la côte ouest de Phuket, malgré un jugement de la cour suprême, risquent de voir leurs commerce démoli s’ils ne libère pas les lieux avant le 5 Mars.

Ce deuxième et dernier avertissement a été communiqué lors d’une réunion organisée au Provincial Hall et à laquelle participaient des officiels du Département Spécial d’Investigation (DSI), les procureurs de Phuket et la presse.

Ces commerces, essentiellement des restaurants à touristes en front de mer, ont été priés une première fois de libérer les lieux par les officiels du DSI le 16 Novembre dernier.

Mais, pas plus tard que la semaine dernière, The Phuket News apprenait que plusieurs de ces commerces n’autorisaient personne, pas même les touristes, a traverser le terrain en question pour accèder à la plage, s’il n’étaient pas clients de leurs établissements.

Aujourd’hui, le lieutenant colonel Montree Bunyayothin, directeur du Bureau des Ressources Naturelles du DSI, a annoncé l’ordre donné aux vendeurs de libérer le terrain sous peine de démolition.

L’ordre est signé du gouverneur de Phuket Norraphat Plodthong, et est donné afin de faire respecter une décision de la cour suprême remise le 1er Novembre dernier.

Le jugement de la cour suprême annule toutes les réclamations d’occupation du terrain présentées par les propriétaires des restaurants qui continue d’exercer sur 178 rais le long du front de mer de Layan Beach.

L’ordre transmis stipule :

1. Tous les plaintifs doivent libérer le terrain qui est un terrain public du gouvernement. Ils doivent rendre le terrain dans son intégralité et dans les conditions dans lequel ils l’ont trouvé. Si ce n’est pas le cas, ils seront signalés au tribunal après la destruction de leurs installations sur et attenantes au terrain. Tous les plaintifs qui ignorent cet ordre seront arrêtés.

2. Les personnes vivant à proximité qui ne sont pas concernées par cet ordre doivent éviter de pénétrer le terrain pour leur propre sécurité. Ils ne doivent pas empêcher les opérations des officiels. Dans le cas contraire, ils seront considérés comme liés aux plaintifs. Les officiels de Phuket pourront alors engager des poursuites.

3. Toute personne qui ne respecte pas les ordres sans raison valable sera poursuivie en justice pour ne pas avoir obéi aux ordres d’officiels.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr

Plus d’information peuvent etre trouvees ici