Le coréen qui nourrissait des poissons a été inculpé

coréenLA POLICE A CONFIRMÉ AVOIR INCULPÉ LE CORÉEN APERÇU EN TRAIN DE DONNER A MANGER A DES POISSONS A  KOH RACHA LA SEMAINE DERNIÈRE.

Crime, Mer, Tourisme, Environnement,

Elle a également confirmé poursuivre l’enquête concernant les soupçons d’illégalité de son activité de guide.

Le capitaine Somkiet Sarasin de la police de Chalong a confirmé le chef d’inculpation aux journalistes de The Phuket News.

Kwanghyun Nam, 45 ans, avait été filmé par le guide et défenseur de l’environnement M. Khanchit Klingklip, aussi connu sous le pseudonyme de Seaman Freeman, 47 ans, alors qu’il était en plongée avec deux touristes coréennes et étaient entourés d’un nuage de poissons.

Alors que M. Khanchit approchait, il lui est devenu évident que le guide, soupçonné d’être un guide illégal, nourrissait les poissons avec des vivres qu’il avait dans les poches de sa combinaison.

M. Khanchit a continué a filmer après les avoir forcé a remonter a bord du bateau, et a découvert des croûtons de pain en fouillant les poches de M. Nam.

“Nous avons inculpé Kwanghyun pour avoir donné a manger aux poissons. Mais nous ne l’avons pas inculpé  pour exercice illégal de l’activité de guide touristique” a dit le capitaine Somkiet.

“Nous devons trouver plus de témoins. Il dispose d’un carte indiquant qu’il travaille dans une école de langues ici a Phuket” dit il.

“Il a été libéré sur une caution de B100,000” ajoute t il.

“Nous ne connaissons pas les liens entre les deux femmes et lui [Mr Nam].”

M. Khanchit a signalé a The Phuket News “C’est un problème récurrent.

J’ai déjà eu des problèmes avec ces groupes de guides coréens qui nourrissent des poissons, j’en ai même attrapés qui plongeaient et touchaient et s’asseyaient sur les coraux. Cette fois, ce n’était pas paru dans les journaux car je m’étais simplement plaint auprès de la compagnie pour laquelle je travaillais.

“Il y a trois ou quatre mois, j’en ai attrapé en train de marcher sur le corail. Il s’agissait du même groupe.Cet incident était paru dans la presse” ajoute t il.

“Puis cela c’est calmé, donc je pensais que tout allait bien. Mais  maintenant, cela se reproduit et refait les titres des journaux” dit M. Khanchit.

“J’en suis a un point ou je suis affecté dans mon travail, ma sécurité également. Cette fois, cette affaire doit être portée devant les tribunaux” dit il.

“La police a dit qu’il faudrait attendre deux mois avant de porter l’affaire devant les tribunaux. Je ne comprends pas pourquoi, les preuves sont claires”

M. Khanchit a également fait remarquer “La police touristique ne signale pas qu’il est probablement un guide illégal. Je ne peux pas le faire, je ne suis qu’un témoin” .

Retrouvez cet article sur Phuket.fr