Des baigneurs piqués par des ‘galères portugaises’ à Patong Beach

galères portugaisesDes touristes se sont fait piquer par des méduses aujourd’hui à Patong Beach. Les sauveteurs leurs ont prodigué les premiers soins et les douleurs se sont rapidement atténuées. Dans ces cas particuliers les piqûres n’étaient pas dangereuses.

Les sauveteurs ont indiqué que les méduses en question étaient des ‘galères portugaises’ (Physalia physalis), aussi appelées ‘bouteilles bleues’ en raison de leur couleur bleu vif. Ces méduses sont des siphonophores, une colonie de petits organismes.

Les sauveteurs ont également rappelé aux baigneurs que ces méduses n’attaquent pas les humains car elle ne contrôlent que très peu leurs déplacement et naviguent principalement avec les vagues les marées et la lumière.

“Les baigneurs nagent ‘dans les méduses’, qui ont été apportées par les vagues”

Les galères portugaises (Physalia physalis), ou bouteilles bleues, sont des organismes de la famille des ‘Physaliidae’ que l’on trouve dans les océans Atlantique Indien et Pacifique. Ses longues tentacules procurent une piqûre très douloureuse, suffisamment venimeuse et puissante pour tuer des poissons et plus rarement des humains.

Malgré son apparence les galères portugaises ne sont pas de ‘vraies’ méduses mais sont des siphonophores, pas exactement un unique organisme multicellulaire (les ‘vraies’ méduses sont des organismes multicellulaires uniques), mais un ‘organisme colonie’ fait d’individus spécialisés (de la même espèce) ou polypes.

Ces polypes sont reliées entre elles et physiologiquement intégrées au point qu’elles ne peuvent pas survivre indépendamment, créant ainsi une relation symbiotique requérant que chaque individu collabore afin de fonctionner comme un unique individu.

Les galères portugaises indo-pacifiques (P. utriculus), ou bouteilles bleues, sont une espèce d’apparence similaire à celles trouvées dans les océans Indien et Pacifique.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr