Des fascicules de mise en garde contre les singes distribués aux touristes

fasciculesLe Département des Parcs Nationaux et de la Protection de la Faune et de la Flore (DNP) a publié des fascicules destinés aux touristes pour les mettre en garde et leurs conseiller des règles de prudence pour se protéger des singes.

La brochure a été produite en quatre langues – thaï, anglais, russe et chinois – a expliqué Pongchart Chouehorm, le directeur du Centre d’Éducation sur la Faune et la Flore de la réserve de Khao Phra Theaw à Thalang.

M. Pongchart a présenté des copies des fascicules à l’Autorité du Tourisme de Thaïlande (TAT) et au ministère du tourisme et des sports.

“Ce soir j’en ai remis des copies aux maires et aux municipalités” dit M. Pongchart.

“Le fascicule a été créé pour les touristes et sera remis aux officiels afin qu’ils puissent les distribuer aux touristes de leurs juridictions” poursuit il.

“Les touristes pourront alors comprendre exactement comment se comporter en présence des singes. Une compréhension totale et claire de ces consignes permettra de réduire et de résoudre les problèmes causés par les singes, et les gens pourront éviter ces problèmes en adoptant un comportement qui ne nuira pas aux singes” dit M. Pongchart.

Ces fascicules, très similaires aux panneaux installés en début d’année, avertissent les touristes de ne pas nourrir les singes en dehors des zones prévues à cet effet, de ne pas ‘taquiner’ les singes avec de la nourriture, et de ne pas provoquer ni agacer les singes, avec une mention spéciale de se méfier des singes au comportement agressif qui pourraient les mordre.

Le fascicule explique également que des maladies peuvent être contractées après un contact avec un singe sauvage, dont l’herpès B, la rage, la tuberculose ou encore les hépatites A et B.

Le fascicule précise que ces règles s’appliquent également aux guides. Des copies sont distribuées aux compagnies de tourisme, dans les hôtels et auprès des chauffeurs de taxi.

En début d’année des centaines de singes avaient été capturées dans des quartiers ou les habitants s’étaient plaints de leurs nuisances et avaient été déplacées sur Koh Thanan et Koh Payu, deux petites îles au large de Pa Khlok, après avoir été vaccinés et stérilisés.

Cependant, de nombreux singes avaient été relâchés dans leur habitat d‘origine, les habitants acceptant leur présence dans le voisinage.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr