Deux mois plus tard, l’anglais est toujours barricadé dans le condo de Phuket Town

anglaisAprès deux mois passés barricadé dans un condo de Phuket Town suite à une dispute avec la propriétaire, le britannique David Maclean, 50 ans, originaire de Brisbane, reste toujours enfermé dans l’appartement, ce malgré la police qui assurait que des mesures seraient prises dès la fin de son autorisation de séjour dans le pays, le 21 Février.

M. Maclean n’a pas quitté le condo de “Supalai Park at Phuket City” sur Nakorn Rd depuis le 14 Janvier après une dispute avec la propriétaire sur le paiement du loyer. Les tentatives répétées de la police et des représentants de l’ambassade britannique de convaincre M. Maclean d’au moins ouvrir la porte avaient toutes échouées.

La situation s’était tendue le 2 Février quand la police craignait que M. Maclean ne saute du balcon de l’appartement du neuvième étage, poussant le gouverneur de Phuket Phakaphong Tavipatana à se rendre sur place accompagné de haut gradés de la Police de Phuket Town pour évaluer la situation.

Pendant une réunion improvisée en bas du condo, décision avait été prise d’attendre la fin de l’autorisation de séjour de M. Maclean le 21 Février, date après laquelle les officiers pourraient pénétrer légalement dans l’appartement par la force.

Le capitaine Ekkachai Siri de la Police Touristique de Phuket a confirmé hier que M. Maclean restait toujours enfermé dans le condo, et que son permis de séjour avait expiré.

Mais le capitaine Ekkachai a également indiqué que les officiers devaient toujours élaborer un plan pour que M. Maclean libère les lieux, la police ayant décidé de ne pas entrer dans la propriété par la force.

“Nous sommes inquiets à son sujet. Nous avons tenté plusieurs approches sans succès. Je n’ai aucun plan pour le moment car je crains qu’il ne se fasse du mal ou qu’il saute” dit le capitaine Ekkachai.

“Nous devons le faire sortir rapidement, mais je dois m’entretenir avec les autres polices à ce propos” a t il ajouté.

Le chef de l’Immigration de Phuket, le colonel Kathathorn Kumthieng, confirmait hier que ses services étaient prêts à intervenir.

“Cette affaire concerne maintenant un étranger dont le permis de séjour dans le pays a expiré.

“C’est un crime, et chaque officier de police doit s’efforcer d’arrêter ce suspect. Ils peuvent procéder à cette arrestation dès qu’ils savent ou se trouve le suspect.”

Retrouvez cet article sur Phuket.fr