Emerald Group réfute les accusations d’illégalité

Emerald GroupEmerald Development Group, accusé la semaine dernière de n’avoir pas livré les condos vendus ainsi que d’avoir enfreint les lois sur la propriété et les permis de construire, a répondu en réfutant ces accusations.

Sawit Ketroj, président d’Emerald Development Group, a tenu une conférence de presse dans les locaux de la compagnie à Kathu.

“Emerald Development Group gère sept projets de condominiums et de résidences à Phuket et Krabi depuis 2013, et nous respectons strictement les lois en vigueur telles que l’Environmental Act, le Town Planning Act ainsi que les règles de constructions, et nous nous efforçons à respecter les lois de la Thaïlande.

“Nous avons été faussement accusés d’illégalité pour trois de nos projets, et nous devons clarifier cette situation” dit il.

Au sujet, d’Emerald Nirvana Kalim, M. Sawit signale “Les titres de propriété du terrain ont été achetés en bonne et due forme au vendeur et tout a été inspecté et vérifié par un officiel du Cadastre avant de nous remettre le NorSor 3 Kor pour que nous puissions diviser le terrain et développer hôtels condos et villas.

“Le terrain a été examiné par un officiel du Bureau Provincial du Cadastre de Phuket et toutes les informations sont précisément inscrites dans le registre.

“En Juillet 2015, nous avons demandé un permis de construire pour construire les murs de soutènement. Puis s’est suivie la construction de 8 villas pour lesquelles nous disposons des permis de construire.

“Nous avons compris et avons respecté les restrictions et les limites imposées, et nous créerons une ‘zone verte’.

“Les accusations stipulent également que nous avons dépassé la quantité d’excavations autorisée, mais une inspection du site permettra de constater que tout a été fait selon les plans architecturaux.

“Ces accusations sont de la pure propagande et n’ont aucun fondement; nous publions des rapports tous les mois afin d’informer nos clients de l’avancée de la construction” dit il.

En ce qui concerne le projet Emerald Terrace Condominium sur Phra Baramee Rd à Patong, M. Sawit explique “Nous progressons avec les titres de propriété des appartements vendus et les enregistrons auprès du Bureau du Cadastre afin de pouvoir transmettre la propriété aux acheteurs.

“Nous n’avons reçu aucune plainte ni aucune réclamation. Les officiels ont inspecté la propriété afin de lui attribuer un titre de propriété ‘condominium’. Nous n’avons pas modifié les plans et n’avons pas rajouté d’appartements sur le toit comme cela a pu être dit” ajoute t il.

Pour le projet Emerald Central Condo, près de Soi Thida, sur Wichit Songkram Rd à Kathu, M. Sawit rappelle que la construction “respecte les conditions légales”.

“Le secteur dans lequel nous construisons nous autorise une hauteur maximale de 23 mètres, nous n’avons construit que sept étages, ce qui correspond à 21 mètres. Aucun plan n’a été modifié après l’approbation des officiels” explique t il.

“Nous ne soumettrons pas à la corruption et avons réuni tous les documents prouvant qu’aucune erreur n’a été commise de notre part.

“Nous sommes une nouvelle entreprise à Phuket et tous nos projet respectent la législation. Nous voulons gérer une entreprise ‘propre et transparente’.

“Il est malheureux que de fausses accusations soient lancées sans base solide, uniquement pour ternir notre réputation, et nous voulons laver l’image du Group” ajoute M. Sawit.

La conférence de presse a été convoquée après les révélations la semaine dernière disant qu’Emerald Group était “sous le coup d’une enquête” après la plainte déposée par une groupe de 20 personnes, les Rak Chue Siang Phuket (“Aimer la Réputation de Phuket”), auprès du Centre du Médiateur.

Le groupe a demandé au gouverneur de Phuket Chockchai une enquête sur ces allégations. Nous ne savons pas si une enquête a déjà débuté ou non.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr