En une journée et sur la même route, deux camions ‘interdits’ renversent deux scooters

camionsDeux scooters ont été renversés par des semi remorques dimanche dans deux accidents distincts sur une route ou la circulation de ce type de camions est prohibée.

Les deux accidents se sont produits sur la route rurale 4015 à Bangjo, à Thalang. Le premier accident a eu lieu à 10h28, quand la Police de Thalang a été informée qu’un camion, avec remorque, avait renversé un scooter.

Le capitaine Kraisorn Boonprasop de la Police de Thalang et les secours se sont rendus sur place ou le conducteur du scooter était blessé. Les secouristes l’ont transporté à l’hôpital de Thalang ou il a été soigné pour une jambe cassée.

Le deuxième accident a eu lieu le même jour à 17h. L’accident s’est produit sur la même route, et implique une nouvelle fois un camion, avec remorque, un scooter, mais également une voiture.

Le capitaine Kraisorn a signalé que trois birmans se trouvaient sur le scooter. Tous les trois blessés, ils ont été conduits à l’hôpital de Thalang. Le conducteur du scooter était grièvement blessé.

Les dernier accident en date sur cette portion de route avait soulevé la colère des riverains qui se plaignaient que des gros véhicules ne devraient pas être autorisés à circuler sur cette route si étroite et fréquentée car ils provoquaient de graves dangers.

En Août 2017, la femme d’un policier de Cherng Talay a été tuée sur cette même portion de route quand son scooter avait été écrasé sous une bétonnière qui s’était renversée.

L’incident avait poussé la police a installer un checkpoint sur la route afin de contrôler que le poids des véhicules lourds ne dépasse pas la limite légale.

Suite aux accidents de dimanche, les riverains ont fait part de leur inquiétude de voir que de gros camions avec remorques continuaient à emprunter cette route malgré l’existence de nombreux panneaux signalant l’interdiction et les nombreuses victimes que font de tels véhicules.

Les riverains se sont plaints que la police n’en faisait pas suffisamment pour assurer la sécurité des usagers de la route, ce malgré le fait que l’une des victimes ait été la femme d’un officier de police. Ils ont demandé à la police et à la Municipalité de Srisoonthorn de s’occuper de ce problème afin d’éviter que d’autres accidents similaires n’aient lieu.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr