La justice russe reste vague sur une ancienne affaire d’extorsion et de meurtre à Phuket

justice russeLes procureurs russes ont annoncé avoir terminé leur enquête sur un crime commis il y a plusieurs années en Thaïlande par un ressortissant russe, la seule affaire similaire à la description étant celle du kidnapping et du meurtre d’Alexei Slabinskiy à Phuket en 2014.

Le Bureau du Procureurde la région de Primorsky Krai, à l’est de la Russie, a annoncé jeudi avoir remis à la cour le dossier d’un certain “M. Z”, accusé de kidnapping, d’extorsion et de meurtre, parmi d’autres crimes.

Une brève description indique que certains faits ont été commis en Thaïlande, et s’apparente à l’affaire Slabinskiy/Strizheus rapportée par les médias thaïs et internationaux en 2014.

Le russe Alexei Slabinskiy et sa petite amie Yana Strizheus avaient disparu à Phuket en Mars 2014. Des recherches avaient été lancées quand le couple avait appelé leurs proches disant avoir des problèmes à Phuket, et demandant US$100,000 pour les résoudres. Après cet appel, les téléphones de M. Slabinskiy et Melle Strizheus avaient été coupés, les familles avaient alors donné l’alerte.

Melle Strizheus avaient ensuite été retrouvée blessée mais en vie dans un hôtel de l’île, puis le corps de son compagnon avait lui été retrouvé quelques semaines plus tard. Melle Strizheus avait déclaré à la police que le couple avait été kidnappé et qu’une rançon avait été exigée.

La police de Phuket avait alors demandé un mandat d’arrêt pour deux suspects, russes, Aleksandr Novichkov et Andrei Zabelin. Ce dernier avait été identifié par les médias russes comme un ex-officier recherché par la police locale pour deux crimes remontant à 2005.

L’annonce du Bureau du Procureur publiée jeudi précisait que “le procureur adjoint de Primorsky Krai approuvait les inculpations de M. Z. pour kidnapping en réunion, extorsion et atteinte grave à la santé des victimes, privation de liberté en réunion, meurtre”.*

“D’après l’enquête, la personne recherchée pour un premier crime commis en 2005, étaient restées sur le territoire du Royaume de Thaïlande, ou il a rencontré un de ses compatriotes. Au cours de plusieurs conversations, ce suspect a appris que son compatriote possédait de grandes sommes d’argent sur son compte bancaire et a décidé de s’en emparer par des extorsions” poursuit l’annonce.

“Pour commettre son crime, le suspect a attiré sa victime dans une villa ou un complice les attendaient. La victime a été attachée à un lit et les suspects ont réclamé le transfert de US$100,000. Ne recevant de réponse favorable, ils ont alors attiré dans la villa la compagne de leur victime, et par la force, l’ont forcée à se rendre à un distributeur pour retirer la somme réclamée. Avec ce procédé, ils ont obtenu environ B100,000.”

Le Bureau du procureur de Primorsky Krai n’a cependant pas dévoilé l’identité des suspects ni des victimes, et il faut encore confirmer que l’affaire qui va être jugée en Russie est bien la même que l’affaire Slabinskiy/Strizheus de Phuket. Le fait que l meurtre de la victime ne soit pas mentionné dans l’annonce pose certaines interrogations.

The Phuket News n’est pas parvenu a trouver d’autres informations concernant d’autres crimes commis en Thaïlande par des citoyens russes et correspondant à la description faite par les procureurs russes.

Selon les officiels russes “L’affaire sera jugée par le tribunal mais le second suspect est toujours en cavale”.

Si M. Z et Zabelin sont une et même personne, alors le casier judiciaire de cet ancien militaire indique: tir au visage d’un homme avec une arme de poing ‘non létale’ de calibre 18mm entraînant de graves blessures; recèle de provisions de la marine pour une valeur de près de B49 millions; kidnapping de Yana Strizheus; kidnapping d’Alexei Slabinskiy, extorsion et meurtre de sa victime; ‘détention’ d’une femme (une autre femme que Melle Strizheus, fait survenu dans la région de Krasnodar en Russie) contre sa volonté et meurtre.

Retoruvez cet article sur Phuket.fr