La marine prend des mesures contre le ‘seastead’ au large de Phuket

seasteadLe Centre de Commandement de la Troisième Zone a déposé une plainte contre l’américain et sa femme thaïe qui ont installé une structure flottante à 12 miles nautiques au large des côtes de Phuket, phénomène appelé ‘seasteading’.

Des avocats du centre de commandement ont déposés plainte auprès de la Police de Wichit le 12 Avril, indique une source du centre de commandement.

Ils accusent Chad Andrew Elwartowski et sa femme thaïe, Supranee Thepdet, surnommée Nadia Summergirl, d’infraction à la Section 119 du Code Criminel.

Cette section réfère à des actes qui font tomber le pays ou une partie du pays sous la souveraineté d’un état étranger, ou la détérioration de l’indépendance de l’état.

Ces actes sont punissables de peine de mort ou de prison à vie.

Cette source indique que les officiers ont découvert des preuves les menant à penser que le couple tente d’établir un état indépendant. Un tel acte aurait des conséquences négatives sur les le littoral du pays.

“Le Bureau Régional du Département Maritime sera contacté prochainement pour démonter la structure” indique la source.

“Si elle reste en place, elle entravera la navigation sur cette route empruntée pour le transport du pétrole vers Phuket.”

En ce qui concerne les déclarations du couple qui dit que leur seastead a été installé hors des eaux territoriales thaïes, cette source indique que ces déclarations sont fausses.

Par ailleurs les officiers enquête sur la compagnie de Phuket responsable de la construction de la plateforme. M. Elwartowski a fait sa fortune dans le commerce de bitcoin.

Le Centre d’Application et de Coordination Maritime a tenu samedi une conférence de presse pour aborder le sujet de ces seastead.

Le couple voudrait installer un foyer permanent hors de toutes eaux territoriales en exploitant une faille de la Loi sur les Mers de la Convention des Nations Unies.

Les tentatives d’établir des ‘micronations’ se réclamant indépendantes, sans être reconnues par les gouvernement internationaux ou les grandes organisations internationales, sont de plus en plus fréquentes, notamment parmi les personnes qui ont fait fortune dans la crypto monnaie, ont déclaré les officiers.

Le vice amiral Sittiporn Maskasem, commandant du Centre de Commandement de la Marine Royale Thaïe dans la Troisième Zone, a dépêché hier des officiers sur le site ou se trouve la plateforme, à 15 miles nautiques au sud est de Koh Racha Yai.

Les officiers ont tenté d’établir le contact avec les personnes présentes sur la plateforme, sans obtenir de réponse.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr