La police à la recherche d’un violeur récidiviste souffrant de troubles psychiatriques en fuite à Phuket Town

violeur récidivisteLa police est à la recherche d’un violeur récidiviste qui a commis son premier crime à l’âge de 9 ans, et dont on ignore où il se trouve depuis que sa mère a réalisé qu’il n’était plus dans la maison familiale de Saphan Hin depuis ce matin.

Somyot “Goh” Saegoi est âgé de 29 ans. Il mesure 175cm, à la peau foncée, a confirmé la police.

Somyot a été aperçu pour la dernière fois vêtu d’un T-shirt à manches longues noir et d’un short rayé rouge. Il a les cheveux courts.

La mère de Somyot, Kalaya Saegoi, a donné l’alerte quand elle a réalisé que son fils n’était plus à la maison, ce matin à 8h.

Elle a immédiatement informé la Police de Phuket Town, dit elle.

Mme Kalaya a réfuté le fait que son fils s’était échappé alors qu’il était soigné à l’hôpital Vachira.

“Il a des problèmes mentaux. Il ne s’est pas échappé de l’hôpital comme on peut le lire sur les réseaux sociaux. Il a déjà purgé sa peine. Il était soigné à l’hôpital Vachira” dit Mme Kalaya.

“Il est resté avec moi une semaine après la fin de son traitement à l’hôpital, et il devait revoir le médecin le mois prochain” a t elle ajouté.

Mme Kalaya a prié les habitants de ne pas attaquer son fils s’ils le voyaient dans la rue.

“SI quelqu’un le voit, s’il vous plaît ne lui faites pas de mal, il a des problèmes mentaux. S’il vous plaît appelez la police” a t elle demandé, en larmes.

Mme Kalaya a confirmé que Somyot avait été condamné pour cinq agressions sexuelles, dont une pour un viol.

“Une a eu lieu à Surat Thani, les autres à Phuket” a t elle confirmé.

Somyot a commis son premier crime à l’âge de 9 ans, et il a été condamné à trois ans de détention dans une prison pour mineurs.

Il a ensuite été condamné une seconde fois à l’âge de 11 ans, à deux ans de prison dans un centre de détention pour mineurs, a indiqué Mme Kalaya.

Il a encore été condamné à l’âge de 15 ans, et envoyé à Nakhon Sri Thammarat pour être soigné, après quoi il est rentré à Phuket, dit Mme Kalaya.

Quelques années plus tard, Somyot a à nouveau été condamné – “il avait la vingtaine” – pour le viol d’une femme à Surat Thani, a t elle poursuivi.

Somyot a passé quatre en prison pour ce viol, et a été condamné à suivre un traitement psychologique pendant deux ans dans un centre de Surat Thani, continue Mme Kalaya.

“Puis il est allé dans un centre de formation à Prachuap Khiri Khan, puis s’est ensuite rendu à Pathum Thani ou il est resté un mois. Ensuite il a été soigné à l’hôpital Vachira pendant 15 jours. Il a résidé à la maison pendant une semaine avant de disparaître ce matin” dit elle.

Le lieutenant colonel Roongrit Ratthanapakdi, chef adjoint de la Police de Phuket Town, a lui aussi demandé à la population de ne pas approcher Somyot.

“Le public doit être vigilant. La police est à sa recherche, et nous devrons encore interroger Mme Kayala” dit le colonel Roongrit.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr