La police ouvre une enquête après l’incident de décompression d’un touriste chinois

décompressionLa police a ouvert une enquête après les problèmes de décompression rencontrés par un touriste chinois lors d’un incident pendant une excursion de plongée à Koh Racha Yai le 13 Février.

L’enquête a été ouverte à la demande du consulat chinois à Phuket.

Li Chunjun, 36 ans, avait dû être ramené en urgence en speedboat au Chalong Pier ou une ambulance l’attendait pour le conduire à l’hôpital.

Les secours avaient été informés de la situation de M. Li à 14h15 et ont envoyé une équipe médicale, a confirmé la Municipalité de Chalong.

M. Li a d’abord été transporté à l’hôpital de Chalong avant d’être rapidement transféré vers l’hôpital Vachira.

Le consulat chinois à Phuket a depuis confirmé que M. Li allait mieux et avait quitté l’hôpital, a indiqué le chef adjoint de la Police de Chalong le lieutenant colonel Somsak Soparak.

“Le consulat chinois a demandé à la police d’ouvrir une enquête. La police souhaite découvrir ce qu’il s’est passé” a indiqué le colonel Somsak.

Le capitaine Ekkachai Siri de la Police Touristique de Phuket a confirmé que M. Li était retourné à son hôtel à Patong.

M. Li devrait rentrer en Chine bientôt, dit le capitaine Ekkachai.

La nouvelle de l’incident de décompression de M. Li, aussi appelé maladie des caissons, a fait parlé d’elle via une publication Facebook du groupe Go Eco Phuket, qui regroupe beaucoup de plongeurs locaux travaillant dans ce secteur.

Le secrétaire de Go Eco Phuket Ittiput Schadt a indiqué aujourd’hui que M. Li avait souffert de cet incident de décompression alors qu’il participait à une excursion “try dive” au large de Koh Racha.

“Cette initiation se déroulait à une profondeur de 10 metres et était supervisée par un guide non certifié et sans expérience. Le touriste chinois a fait une embolie” dit M. Ittiput.

“S’il vous plait, il faut que le Bureau d’Enregistrement des Entreprises Touristiques et des Guides inspecte les écoles de plongée de Koh Racha et s’assure que les activités sont sécurisées et sûres” dit il.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr