La police veut aggraver les charges retenues contre le chinois qui a assassiné sa femme

chinoisLa Police de Kamala a confirmé aujourd’hui vouloir ‘aggraver’ les charges retenues contre le chinois Zhang Yifan, 31 ans, pour meurtre, après la mort de sa femme, Zhang Jia, 29 ans, tuée dans une piscine d’un resort après une dispute.

Cette confirmation intervient après la visite de l’avocat qui représente la famille de la victime auprès de la Police de Kamala lundi 17 Décembre.

L’avocat a présenté à la police des copies des polices d’assurance ainsi que “d’autres documents”, que la police ne peut pas révéler à ce stade de l’enquête.

Après l’arrestation de Zhang Yifan à Phuket, les parents de sa femme ont rendu l’affaire publique dans un quotidien chinois (consulter ici) afin de révéler que Zhang Yifan avait souscrit des polices d’assurance vie au nom de sa femme pour un montant dépassant les B142 millions.

“Leur avocat est venu me rencontrer lundi au poste de police de Kamala, et m’a présenté des documents importants liés aux assurances vie et à d’autres sujet” a indiqué le chef de la Police de Kamala le colonel Somkid Boonrat.

Il a également présenté des copies de ces polices d’assurance au procureur, a t il ajouté.

“Les parents de Zhang Jia viendront au poste de police de Kamala la semaine prochaine avec des informations complémentaires, qui pourraient affecter les charges retenues contre Zhang” dit il.

“Zhang Yifan 31 ans, originaire de Tianjin, est inculpé de meurtre* (sic) selon la Section 288 du Code Criminel” a confirmé le colonel Somkid.

“SI nous apprenons que Zhang Yifan avait planifié le meurtre de sa femme, alors il sera poursuivi selon la Section 289 du Code Criminel, pour meurtre avec préméditation*” a expliqué le colonel Somkid.

Le colonel Somkid a refusé de révéler les détails des documents présentés à la police. “Désolé, nous ne sommes pas en mesure de révéler ces informations. Elles sont importantes pour l’enquête” a t il indiqué.

Zhang Yifan reste incarcéré à la Prison Provinciale de Phuket, a confirmé le colonel Somkid.

“Son procès n’a pas encore commencé. Il est toujours en détention préventive” a précisé le colonel Somkid.

La police avait d’abord interrogé Zhang Yifan le 29 Octobre dans le cadre de l’enquête sur la mort de sa femme, Zhang Jia. Les officiers enquêtaient alors sur la noyade de sa femme dans la piscine de l’hôtel.

Zhang avait été autorisé à quitter la Thaïlande le 30 Octobre afin de ramener le bébé du couple, âgé de de 20 mois, en Chine, avant de revenir à Phuket pour récupérer le corps de sa femme.

La Police de Kamala, qui avait des soupçons sur la mort de Zhang Jia, l’avait à nouveau interrogé le 2 Novembre. C’est alors que Zhang avait avoué l’avoir tuée. Il avait alor été placé en détention et inculpé de meurtre.


* La Section 288 du Code Criminel thaï est souvent traduite par: “Quiconque commet un meurtre sur une tierce personne doit être puni de mort ou condamné à une peine d’emprisonnement de quinze à vingt ans.”

La Section 289 (4) est souvent traduite par: “Quiconque commet un meurtre: …sur une tierce personne par préméditation”.

Ainsi Section 288 implique souvent des poursuites pour “meurtre sans préméditation”, qui correspondent à la version thaïe d’un homicide involontaire.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr