Le chef adjoint de la Police Nationale prend position dans la dispute de Naka Noi

Naka NoiLe chef adjoint de la Police Nationale le général de police Sriwara Rangsipramanakul se trouvait en personne à Phuket hier pour être briefé sur la dispute foncière de Koh Naka Noi Island.

Etaient présent pour ce briefing tenu au poste de police de Thalang le chef de la Police de Thalang le lieutenant colonel Theerawat Liamsuwan, le maire de Pa Khlok Panya Sampaorat, des officiels du Bureau du Cadastre de Thalang, des militaires, des officiers de la Police Touristique de Phuket ainsi que d’autres officiels “concernés”, précise le rapport du Département des Relations Publiques de Phuket.

D’après ce rapport, le général Sriwara a été briefé sur la ‘longue’ dispute entre le propriétaire de Phukhaohokluk (Six Mountains) Co Ltd, Chanwit Lertkitsiriwattana, et la famille Hiranprueck, originaire de Bangkok.

Après plusieurs visites de l’acteur star de Bangkok Puri Hiranprueck, qui déclare que sa famille a hérité de l’île par son grand père, une enquête spéciale du Département du Cadastre avait jugée que les réclamations de Six Mountains étaient basée sur un titre de propriété “Flying SorKor 1” illégal.

Ainsi, le directeur général du Département du Cadastre Apinan Suethanuwong avait donné l’ordre le 14 Juillet 2016 de révoquer le titre de propriété NorSor 3 Kor présenté par Six Mountains, et qui lui permettait de réclamer ses droit sur ce terrain public.

Mais, le général Sriwara a également été informé que des officiels des Eaux et Forêts avaient déposé plainte auprès du Bureau du afin que les deux parties soient poursuivies pour des constructions illégales et pour avoir “défriché ou brûlé des forêts, ou avoir fait quoi que ce soit pour déforester ou prendre possession de forêts pour leurs comptes personnels ou pour des tiers sans permission des officiels compétents”.

Le général Sriwara a donc appris que les deux parties avaient été appelées à comparaître.

Le général Sriwara a soutenu l’application de la loi envers les deux transgresseurs.

“Ayant constaté l’empiètement sur un terrain public, nous devons être justes envers les deux parties et procéder selon les preuves dont nous disposons” a t il déclaré.

Cependant, toujours selon le rapport du Département des Relations Publiques, il n’a pas été fait mention hier des dernières réclamations portées contre la famille Hiranprueck qui aurait empêché les représentants de Six Mountains Co Ltd d’accéder à la plage publique de l’île.

“Ils ne nous ont pas laissé accéder a l’île et nous ont dit que la famille Hiranprueck avait obtenu la permission d’agir ainsi par le gouverneur de Phuket et par la Marine de la Région 5 à Phuket.

“Ils ont déclaré que toute personne devait obtenir la permission de la famille Hiranprueck pour pouvoir accéder à l’île” déclarait l’avocat de Six Mountains Narongrit Naetikiettiwong lors de son dépot de plainte – accompagné de preuves – auprès du Centre de Médiation de Phuket le mois dernier.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr