Le chef de l’Immigration de l’aéroport de Phuket ‘reconnaissant’ de l’interdiction des pourboire

ImmigrationLe chef de l’Immigration de l’Aéroport International de Phuket  a indiqué à The Phuket News être ‘reconnaissant’ de la décision du nouveau boss de l’Immigration le major général Surachate Hakparn qui a ordonné à ses officiers de ne plus accepter de ‘pourboire’ des touristes arrivants dans le pays.

Le général Surachate a ordonné jeudi dernier, quatre jour après avoir pris ses fonctions de Commissaire du Bureau de l’Immigration Bureau. Il a été nommé chef de l’Immigration grâce à ses résultats en tant que commandant adjoint de la Police Touristique Nationale.

En prenant ses nouvelles fonctions, le général Surachate a promis de prendre les mesures nécessaires contre les officiels qui extorqueraient de l’argent auprès des tours operators, et promis de durcir les règles afin “d’éviter que ce problème ne nuise à l’image de la Thaïlande”.

Il indiquait que des affichages serait installés afin d’informer les touristes qu’il n’y a aucun frais à payer pour passer l’immigration. De plus, une enquête a été diligentée afin de démasquer les coupables, qui seront poursuivis pour détournements de fonds, dit il.

Jeudi dernier, le général Surachate a tenu sa promesse avec l’installation d’affichages à l’Aéroport International Survanbhumi indiquant ‘Pas de Pourboire SVP’ en anglais et en chinois.

Le lendemain, deux officiers de l’immigration ont été transférés pendant la durée de l’enquête au sujet des ‘courtiers pour visa’ qui payaient des pots de vin aux officiers pour obtenir des visa émis illégalement avec de faux documents.

Samedi le Bureau de l’Immigration de la Police Royale Thaïe postait sur sa page Facebook l’avertissement suivant: “Sachez que Pas de pourboire pour l’Immigration . (Pourboire = Pot de Vin). SI vous voyez un officier de l’immigration agir ainsi, faites nous le savoir immédiatement”

Le  numéro de téléphone pour dénoncer une extorsion – ou des pots de vin – est celui de la hotline de l’Immigration, 1178.

Le général Surachate a également publié sur sa page Facebook que pour lui des ‘pourboires’ sont des ‘pots de vin’ ou de l’argent extorqué par des officiels à des touristes, mais aussi que des officiers de l’Aéroport International Don Muang était sous le coup d’une enquête pour avoir reçu de l’argent de touristes chinois.

Le chef de l’Immigration de l’Aéroport International de Phuket le colonel de police Supachok Yongstar  a confirmé cet après midi à The Phuket News que les affichages avaient été installés à l’aéroport de Phuket – en hindi, chinois et anglais.

“Enfin notre commandant a insisté sur ce fait. Il n’y a plus de ‘file d’attente rapide’” dit le colonel Supachok.

“Nous avons agi immédiatement en installant les affichages ‘No Tips’. Tout se passe bien maintenant” dit il.

“Je pense qu’il ne faut pas blâmer que l’Immigration, il y a aussi les touristes. Ils ne doivent pas ‘donner pour recevoir’. Je suis satisfait que cela soit clair pour tout le monde maintenant au sujet des ‘pourboire’ et des ‘files d’attentes rapide’” ajoute t il.

“Prendre de l’argent pour faire passer les passagers plus vite, c’est fini. C’est du passé maintenant. Et le passé c’est le passé. Il n’est plus nécessaire d’en reparler” continue le colonel Supachok.

De son côté, et pour répondre à une plainte, The Phuket News enquêtait au sujet d’une touriste ukrainienne qui a déclaré avoir été forcée de payer B400 de ‘frais de dossier’ pour obtenir son visa à l’arrivée à l’aéroport de Phuket, mais le colonel Supachok a nié que ses officiers avaient agi de la sorte.

“Pensons à l’avenir, le major général Surachate a mis fin à cela. Il n’y a plus de frais pour passer plus rapidement” dit il.

Alors que The Phuket News enquêtait sur cette plainte de la touriste ukrainienne, les officiels du  Ministère du Tourisme et des Sports du Centre d’Assistance aux Touristes (TAC) à l’aéroport ont confirmé que de telles plaintes n’étaient pas rares – et étaient signalées aux officiers supérieurs.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr