Le chef du Bureau Maritime de Phuket rejette les charges de manquement au devoir

Bureau MaritimeLe chef en exercice du Bureau Maritime de Phuket, Wiwat Chitchertwong, est resté silencieux hier quant aux questions sur les officiels poursuivis pour manquement au devoir après avoir autorisé le bateau de tourisme Phoenix à prendre la mer, décision qui a conduit au naufrage du Phoenix le 5 Juillet et coûté la vie à 67 touristes chinois.

Bien qu’il ait déjà été confirmé que d’autres bateau ont été construits à Phuket selon le même design que celui du Phoenix, M. Wiwat a assuré qu’aucun bateau au design illégal ne respectant pas les normes de sécurité en vigueur, parmi la flotte des bateaux de tourisme de Phuket, ne naviguait encore.

Cette réaction de M. Wiwat intervient après les révélations du chef du Bureau de l’Immigration le lieutenant général de police Surachate Hakparn qui déclarait lundi que le Phoenix présentait des caractéristiques inférieures aux normes en vigueur et avait illégalement autorisé à naviguer, ajoutant que les officiels et autres personnes concernées par la catastrophe du 5 Juillet perdraient leur emploi.

“Les spécialistes chinois et allemands ont conclu que le bateau ne répondait pas aux normes en vigueur… Il n’a pas été construit dans un chantier naval mais dans un atelier d’usinage. La police a déjà pressé des charges lors des interrogatoires et des officiels du Bureau Maritime de Phuket sont poursuivis pour manquement à leur devoir” a t il déclaré.

Le général Surachate, qui servait auparavant comme commandant adjoint de la Police Touristique Nationale, a été chargé de l’enquête sur la catastrophe du Phoenix, conjointement avec le commandant adjoint de la Police Royale Thaïe le lieutenant général Rungroj Sangkram.

Hier M. Wiwat assurait “Tous les designs des bateaux (qui naviguent depuis la Thaïlande) sont approuvés par le Bureau de Vérification de Normes Maritimes du Département Maritime. Cette règle s’applique à tous les bateaux, y compris le Phoenix.

“Nous avons inspecté plus de 1,000 bateaux opérant depuis les ports et les embarcadères de Phuket depuis la catastrophe du 5 Juillet. Nous avons constaté que plusieurs bateaux ne respectaient pas leurs plans, et les propriétaires ont reçu l’ordre de les modifier. Ils ont été mis ‘hors service’ jusqu’à ce qu’ils aient été corrigés dans un chantier naval” dit il.

“Les officiels du Département Maritime (du Bureau du Vérification des Normes Maritimes) à Bangkok viendront réinspecter les bateaux une nouvelle fois pour s’assurer qu’ils respectent les normes de sécurité. S”ils répondent à ces normes, ils seront approuvés par le Département Maritime de Bangkok et de Phuket” ajoute t il.

M. Wiwat a refusé de préciser combien de bateaux avait reçu un ordre de rectification  ni quel chantier naval était chargé des ‘corrections’. Il a simplement indiqué “Dans la province de Phuket.”

“Il n’y a aucun bateau illégal à Phuket pour lesquels les propriétaires n’ont pas été poursuivis. Je leurs ai déjà ordonné de ‘corriger’ leurs bateaux. Maintenant il n’y a aucun bateau en service à Phuket qui ne respecte pas les normes de sécurité” a répété M. Wiwat.

M. Wiwat n’a pas voulu non plus confirmer ou infirmer si des officiels du Bureau Maritime de Phuket étaient impliqués dans l’approbation du Phoenix ou dans son autorisation de mise à l’eau et de transports de touristes.

“Des officiels du Bureau Maritime concernés par l’affaire du Phoenix sont interrogés par les enquêteurs. Je n’ai pas plus d’informations” dit il.

“L’enquête sur la catastrophe du Phoenix est conduite par la Police Royale Thaïe, comme l’a indiqué à la presse le général Surachet Hakparn. Je ne suis pas en désaccord avec ce qui a été dit, mais j’attends une confirmation officielle écrite, pas simplement des déclarations” a ajouté M. Wiwat.

Il faut préciser que M. Wiwat n’était pas le chef du Bureau Maritime de Phuket au moment de la catastrophe du Phoenix le 5 Juillet. Il a été nommé au poste de directeur après la catastrophe, alors qu’il occupait auparavant le poste de chef du Bureau Maritime d’Ayutthaya, poste qu’il occupe toujours officiellement.

Le chef du Bureau Maritime de Phuket le 5 Juillet était Surat Sirisaiyat, qui avait alors été immédiatement après la catastrophe transféré au poste de chef en exercice du Bureau Maritime d’Ayutthaya, ou il reste pendant l’enquête.

M. Surat était revenu à Phuket le 18 Novembre lors de la remise officielle de l’épave du Phoenix aux enquêteurs de la police, après le renflouement du navire et son transfert au chantier naval de Ratanachai.

“Maintenant que le bateau n’est plus dans l’eau, ma responsabilité est terminée” avait déclaré M. Surat à The Phuket News lors d’une conversation téléphonique cette après midi là.

“J’ai officiellement remis la responsabilité du bateau à l’équipe d’enquêteurs de la Police Royale Thaïe. Maintenant, l’enquête sur le Phoenix est entre leurs mains” avait il déclaré.

M. Surat a depuis refusé de commenter l’affaire du Phoenix, qui pourtant proposait des excursion à des touristes chinois pendant qu’il était chef du Bureau Maritime de Phuket.

“J’ai fait mon travail. Je n’ai aucun commentaire à faire à propos du Phoenix. Maintenant, je suis en chemin vers le Bureau Maritime d’Ayutthaya” avait il conclu avant de raccrocher.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr