Le projet de ‘taxis maritimes’ de l’aéroport de Phuket jugé non viable

taxis maritimesUn consortium de quatre cabinets de consultants engagés pour évaluer la proposition de création d’un service de ‘taxis maritimes’ depuis l’Aéroport International de Phuket vers la côte ouest de l’île a été jugé ‘non viable’.

L’information a été révélée lors d’une réunion organisée hier pendant laquelle étaient présentés les résultats de l’étude de faisabilité du projet, étude réalisée par Southeast Asia Technology Co Ltd, New Asset Advisory Co Ltd, Aurora Technology and Engineering Consultant Co Ltd, et UPLUS Consultant Co Ltd.

L’étude de faisabilité avait été commandée en début d’année par le Département Maritime quand son directeur général Jirut Wisanjit avait exprimé son soutien au projet.

L’étude incluait les aspects économiques et sociaux du projet, ainsi qu’un rapport d’impact environnemental.

Les experts ont conclu que le projet ‘ne valait pas la peine’ d’investir.

Parmi les raisons citées, ce projet nécessiterait la construction de quatre embarcadères sur la côte ouest, à l’aéroport de Phuket, à Kamala Beach, à Patong Beach et à Kata-Karon.

La construction des embarcadères est possible, malgré les fortes vagues lors de la mousson du sud ouest de Mai à Octobre, indique le rapport.

Mais le service de ‘taxis maritimes’ en lui même ne pourrait fonctionner que six mois par an, pendant la saison touristique de Novembre à Avril.

“Pendant la saison de la mousson, le service ne serait pas suffisamment sûr” indique le rapport.

L’étude de faisabilité indique que “pas moins de 370,000 passagers” pourraient utiliser ce service chaque année.

“Cela aurait un impact sur les plages pendant la construction mais il y a déjà des solutions à ce problème” poursuit le rapport.

Toutefois des questions ont été soulevées à propos d’autres aspects problématiques, le plus important étant que le nombre de passagers qui utiliseraient ce service “rendrait trop long le retour sur investissement du projet”

Le rapport fait consensus sur le fait que “Le projet n’est pas adapté en terme d’investissement et d’impact environnemental”

La maire de Patong Chalermluck Kepsub, présente lors de la réunion, a déclaré “Après avoir entendu les études d’impact des cabinets de consultants, il s’avère que ce projet n’en vaut pas la peine quant à l’investissement nécessaire.

“Le nombre de passagers n’est pas suffisant, seulement plus ou moins 300,000, et le service ne pourra fonctionner que six mois par an.

“Cela ne vaut pas la dépense” dit elle.

La maire Chalermluck remarque également que “l’impact sur l’érosion des côtes représente un problème supplémentaire. Les représentants du Bureau Provincial des Ressources Naturelles et de l’Environnement suggèrent que si le projet a un impact sur l’érosion des côtes, il ne devrait pas être développé.

“Le but du projet est de résoudre les problèmes de circulation de l’île en offrant une alternative avec un service de transports maritimes. A ce propos, le gouvernement se concentre sur d’autres projets, notamment le projet de tram et la construction du tunnel de Patong” dit elle.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr