Les étrangers ne sont pas les seuls ‘méchants’!

étrangersLe 1er Avril, The Phuket News a publié un article ‘poisson d’Avril’ intitulé “Phuket lance une opération ‘les bons thaïs oui, les mauvais thaïs non’, au sujet de thaïs voyageant à Phuket uniquement pour y commettre des crimes qui ternissent l’image du tourisme de l’ile.

Cette ‘histoire du 1er Avril’ rappelait la politique lancée en 2014 par le Bureau de l’Immigration de la Police Royale Thaïe “les bon oui, les mauvais non” qui cible les étrangers en Thaïlande.

Cependant, nous lisons constamment des rapports au sujet de thaïs commettant des crimes en Thaïlande, à Phuket mais aussi dans toutes les autres provinces touristiques.

Mais en début de mois, The Phuket News signalait l’arrestation d’un chauffeur de moto-taxi qui avait volé à Rawai le sac d’une touriste avec AUS$200 et plus de B1,600. Le sac contenait également des cartes de crédit et un iPhone 6 d’une valeur de près de B20,0000.

La semaine dernière, Bangkok Post indiquait qu’un chauffeur de car de Samut Prakan avait été inculpé pour le vol de plus de B60,000 d’effets personnels appartenants à cinq touristes chinois dont les valises avaient été forcées pendant qu’ils étaient en visite.

Bien sûr, The Phuket News sait parfaitement que des étrangers ‘peu recommandables’ commettent des crimes. Mais sont-ce ces crimes qui ternissent réellement l’image du tourisme dans le pays?

The Phuket News est quasiment certain que la plupart des criminels étrangers en Thaïlande sont versés dans des crimes bien plus graves que ceux mentionnés ci dessus, et les étrangers dont les arrestations sont mises en lumière ne sont pas des parrains du crime organisé que les officiels visent, et, en réalité, ces dernier ne nuisent pas tant que ça à l’image du tourisme dans le pays.

Maintenant cett ‘histoire du 1er Avril’ ressemble de moins en moins à une blague. Un grand nombre de thaïs de Phuket et d’autres destinations touristiques ne sont pas natifs de ces provinces, mais qui vérifie leurs antécédents?

Combien ont un casier judiciaire dans d’autres provinces pour des crimes qui, aux yeux des officiels, nuisent à l’image du tourisme?

Il est certain que les étrangers ne sont pas les seuls ‘méchants’, mais que sont prêts à faire les officiels contre les ‘méchants’ locaux qui eux ternissent l’image du tourisme?

Retrouvez cet article sur Phuket.fr