Les officiels de Phuket se tournent vers les satellites pour la sécurité maritime

satellitesLe vice gouverneur de Phuket Supoj Rotreuang Na Nongkhai a organisé cette semaine une réunion avec l’Agence de Développement en Geo-Informatique et Technologie Spatiale (GISTDA) afin de discuter du développement d’un système d’information qui collecterait des données permettant d’assister les activités maritimes et prévenir de futures catastrophes en mer.

Le vice gouverneur Supoj a présidé la réunion organisée au Provincial Hall le 12 Mars.

Suite à cette rencontre, le vice gouverneur Supoj a annoncé que les autorités travailleront avec la GISTDA afin de développer un système qui bénéficiera à l’industrie touristique ainsi qu’à toute l’île.

Le vice gouverneur Supoj a annoncé dans un communiqué “Nous avons tenu une réunion avec les départements gouvernementaux concernés et la GISTDA, dans laquelle nous avons décidé de créer un groupe de travail, que je dirigerai, afin de fournir à la GISTDA ce dont elle a besoin pour développer une solution à la sécurité maritime à Phuket.”

“La GISTDA veut donner à Phuket la capacité de prévenir et de résoudre les catastrophes maritimes de manière plus efficace grâce à l’utilisation de technologie satellite moderne. Une station de contrôle sera installée au Bureau Maritime de Phuket au Chalong Pier, et sera reliée au Système de Contrôle du Trafic Maritime(VTMS)” a indiqué le vice gouverneur Supoj.

“Un accès direct à de telles données permettra aux services de secours en mer de Phuket de localiser les victimes d’accidents maritimes plus efficacement, mais aussi de fournir des données d’analyse et de surveillance des eaux usées.”

Le vice gouverneur s’est également exprimé sur les raisons derrière un tel projet, citant le tourisme comme un facteur clé.

“Phuket est une province très populaire auprès des touristes du monde entier. En 2018, plus de 14 millions de touristes ont visité Phuket, générant plus de B300 milliards de revenus” dit il.

“En terme de revenus Phuket est la deuxième province du pays derrière Bangkok et fait parti des 10 villes les plus visitées au monde, selon le MasterCard’s 2018 Global Destination Cities lndex.

“Mais en Juillet 2018, Phuket a connu une très grave catastrophe maritime qui a coûté la vie à 47 touristes chinois, et nous devons prévenir que cela ne se reproduise à nouveau” a t il insisté.

En début de semaine, le gouvernement annonçait une nouvelle fois que Phuket avait été désignée comme une future ‘Smart City’ – une zone urbaine qui utilise différents types de capteurs de données électroniques afin de fournir des informations utiles à une gestion plus efficace du capital et des ressources.

En 2008, la Thaïlande a lancé son propre satellite développé par EADS.

Le satellite est utilisé pour observer les ressources naturelles du pays en collectant des informations utilisées par le gouvernement et le public pour la recherche et la cartographie.

Les missions de “THEOS” (Satellite Thaï d’Observation de la Terre) ont servi à observer des sites agricoles, la production des cultures, la ‘destruction’ des forêts, les types de forêts, les fermes de crevette, la pollution de l’eau due à des rejets d’hydrocarbures, les sources d’eau, les fermes illégales, les zones sinistrées, et la cartographie urbaine.

Les informations collectées par le satellite peuvent également être vendues à d’autres pays.

Le 24 Mars 2014, THEOS avait pris des images montrant quelques 300 objets flottant à proximité du site supposé du crash du vol de la Malaysia Airlines MH370, dans l’Océan Indien.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr