Les quotas de touristes aux Similan restent en place

SimilanLe Département des Parcs Nationaux et de la Protection de la Faune et de la Flore (DNP) a rejeté la requête des compagnies de tourismes de remettre à plus tard le système de quota de touristes autorisés dans le Parc National de Iles Similan à Phang Nga, au nord de Phuket.

“Nous les avons informés à l’avance, nous ne leur avons pas annoncé seulement maintenant comme ils le prétendent. Nous ne reviendrons pas sur notre décision. Plus nous retardons notre plan de gestion du tourisme, et plus nous perdrons. Les compagnies de tourisme en patiraient gravement” a déclaré Songtham Suksawang, directeur du Bureau des Parcs Nationaux, service qui gère les parcs nationaux sous l’autorité du DNP.

M. Songtham répondait hier aux critiques formulées par les compagnies de tourisme, dont les ‘opérateurs de croisières’ et les compagnies de vans de tourisme du quai Tub Lamu dans le district de Thai Muang. Tous demandaient le retrait de cet ordre.

Le DNP a annoncé en Septembre que la baie serait fermée ‘pour une durée indéterminée’ en raison de l’impact néfaste du tourisme de masse.

Le département a indiqué la semaine dernière limiter le nombre de touristes autorisés à visiter le Parc National Similan National à 3,850 par jour. Cette décision a pris effet hier.

Elle est basée sur des recherches académiques sur la capacité d’accueil des parcs marins thaïs. L’étude a été commandée par le DNP et réalisée par des chercheurs de la faculté de pêche de l’Université Kasetsart.

Elle conclut à un maximum de visiteurs quotidien de 3,325 touristes et 525 plongeurs. Actuellement, le parc accueillait près de 7,000 visiteurs quotidiens. L’an dernier, 912,000 touristes ont visité le parc.

Cependant, le DNP a ‘bouleversé’ les compagnies de tourisme de l’Andaman avec ce changement.

L’étude montre également que les parcs marins de Thaïlande manquent d’infrastructures sanitaires pour les touristes. Il n’y a que deux toilettes sur Koh Pad et quatre sur Koh Si.

L’opérateur de ‘croisière’ Boonchoo Paeyai prédit que de nombreux emplois seront détruits dans le secteur du tourisme local.

Retrouvez ce tarticle sur Phuket.fr