L’interdiction de l’activité politique levée dès mardi

interdictionAprès plusieurs reports, le régime a annoncé la fin de l’interdiction des activités politiques ce mardi 11 Décembre avec l’application de la loi sur les élections parlementaires. Les partis politiques pourront ainsi reprendre le travail nécessaire à la préparation des élections générales le 24 Février.

Cependant, la campagne électorale ne sera pas autorisée à commencer avant le 2 Janvier et la publication dans la Royal Gazette d’un Décret Royale fixant la date du scrutin au 24 Février.

La date des élection a été confirmé lors d’une réunion tenue le 7 Décembre au Army Club, sur Vibhavadi Rangsit Road, entre le Conseil National pour la Paix et l’Ordre (NCPO) et les représentants des partis politiques.

Etaient également présents les représentants du gouvernement, de l’Assemblée Nationale Législative (NLA), de la Commission Électorale (EC) et du Comité d’Élaboration de la Constitution.

Les deux principaux partis du pays, les Démocrates et Pheu Thai, ont boycotté la réunion.

Pendant cette réunion, le premier ministre adjoint Wissanu Krea-ngam a dévoilé le calendrier des élections, précisant que le NCPO révoquerait mardi les neufs ordonnances interdisant les activités politiques, à l’occasion de la mise en application de la loi sur les élections des membres du parlement.

Pour l’instant le NCPO a seulement ‘allégé’ l’interdiction, autorisant les partis à organiser des réunions afin de choisir leurs cadres, à recruter des membres, à exprimer leurs opinion sur les circonscriptions électorales, et à organiser des ‘primaires’ pour élir leurs candidats à l’élections.

Le régime maintient son interdiction de rassemblements publics de plus de cinq personnes et de campagne politique.

Le 4 Janvier, la EC annoncera officiellement la date des élections et le découpage des nouvelles circonscriptions, a indiqué M. Wissanu.

Les candidatures seront ouvertes entre le 14 et le 18 Janvier et les partis devront soumettre des listes de trois candidats (maximum) à la EC. Cette dernière publiera ensuite les listes des candidats de chaque circonscription et les listes des partis le 25 Janvier.

Les votes hors du pays se dérouleront entre le 4 et le 16 Février, et des votes anticipés se dérouleront le 17 Février, dit M. Wissanu.

Les résultats finaux seront annoncés le 25 Avril, tandis que le 28 Avril le NCPO annoncera officiellement la liste des 250 sénateurs élus avant de la soumettre à une ratification royale.

Selon la constitution, le parlement tiendra sa première session sous un délai de 15 jours après l’annonce des résultats, soit au plus tard le 9 Mai, poursuit M. Wissanu.

Lors de cette session le parlement élira le président de l’assemblée et le président du sénat, ensuite commencera le processus de nomination d’un nouveau premier ministre.

Le NCPO quittera le pouvoir lorsque le nouveau Cabinet sera formé, indique M. Wissanu.

Présidant la réunion, le premier ministre Prayut Chan-o-cha a déclaré qu’il s’agissait de la première étape de restitution de la démocratie dans le pays, et qu’il appréciait la coopération des partis politiques dans cette démarche.

“C’est le premier pas de la Thaïlande vers la restauration de la démocratie. Cette réunion permet une meilleure compréhension et d’instaurer la confiance de toutes les parties impliquées. Cela permet également de développer un climat d’unité et de réconciliation” dit il

“En ce qui concerne les partis qui n’étaient pas présents, je n’en connais vraiment pas les raisons, ni s’il veulent ou non coopérer avec les autres.”

A la fin de ces deux heures de réunion, le premier ministre est apparu confiant en s’adressant aux journalistes. “La réunion s’est bien passée. Tout a été très bien. Tous se sont bien entendus” a t il indiqué.

Au total 225 représentants de 75 partis politiques – la plupart sans presque la moindre chance de remporter un siège – étaient présents. Mais les Démocrates et Pheu Thai ne sont pas venus, tout comme Future Forward et les partis affiliés à Pheu Thai tel que Thai Raksa Chart.

Sora-at Klinprathum, conseiller principal du Parti Bhumjaithai, a déclaré que bien que les partis ne disposent que d’un temps limité pour faire campagne, tous les partis seront sur un pied d’égalité san qu’aucun ne soit favorisé par rapport aux autres.

Retrouvez cet article sur le Phuket.fr