La municipalité de Rawai va draguer le canal

canalLe directeur de la Division de l’Environnement et de la Santé Publique de Rawai a confirmé à The Phuket News que le canal putride qui déverse ses eaux noires dans la baie de Chalong sera dragué avec l’espoir que le problème sera résolu.

S’exprimant auprès de The Phuket News aujourd’hui, le directeur Surachet Jitmet a signalé qu’après avoir appris la nouvelle de la présence d’eaux putréfiées dans le canal canal grâce à l’article de The Phuket News, il s’était rendu sur place afin d’enquêter auprès des industries et entreprises du secteur.

“Après avoir été contacté par The Phuket News je me suis rendu sur place pour inspecter le secteur, notamment Tesco Lotus et Makro.

“Puisque nous (la municipalité de Rawai) n’avons jamais dragué ce canal auparavant, il est empli de feuilles mortes, de terre et de détritus qui s’accumulent depuis un bon moment. Les eaux usées des habitations et les eaux traitées de Tesco s’écoulent dans ce canal, sédimentent et se putréfient” explique t il.

“Ces sédiments produisent du soufre qui tuent les poissons et les autres animaux marins.

“Pour résoudre ce problème, nous devrons draguer le canal, la Division des Travaux Publics en aura la charge. De mon côté, je dois m’assurer que les industries du secteur traitent leurs eaux usées avant de les rejeter“ dit il.

Les officiels de la Division des Travaux Publics de Rawai ainsi que le conseiller de la municipalité de Rawai Somchai Tanarak, le chef du village de Moo 5 Danan Sriman et ses assistants ont également inspecté le canal hier matin.

“Après cette inspection je me suis entretenu avec le maire de Rawai Arun Solos, qui m’a promis de faire en sorte que la Division des Travaux Publics prenne rapidement des mesures pour draguer le canal” said Mr Danan.

Kittipong Taktam, de la Division des Travaux Publics de la municipalité de Rawai a indiqué à The Phuket News “Hier nous avons inspecté le canal afin de déterminer à quel endroit une pelleteuse pourra y accéder, et ce que nous pourrons retirer.

“La visite d’hier n’était qu’une inspection préliminaire. Nous devons retourner à nouveau au canal afin de mesurer la longueur et la profondeur que nous pouvons draguer. Après ça nous pourrons prendre des mesures et définir le budget dont nous aurons besoin” dit M. Kittipong.

Interrogé quand cette nouvelle inspection aura lieu, M. Kittipong a répondu “Je ne sais pas encore quand, nous commençons seulement a établir ce projet”.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr