Un opérateur chinois de tourisme ‘zero-dollar’ arrêté avec une fausse carte d’identité thaïe

opérateur chinoisLe propriétaire d‘une compagnie de tourisme chinoise, suppose pratiquer le tourisme ‘zero-dollar’, a été arrêté (deux de ses ‘complices’ ont quitté le pays après l’émission des mandats d’arrêt), et accuse d’avoir obtenu illégalement une fausse carte d’identité thaïe afin d’être propriétaire d’une entreprise en Thaïlande.

Le chef adjoint de la police royale thaïe de la Region 6 le major général Chaiwat Chanthaworaluck, le commandant adjoint de la police touristique le colonel Adyong Kraithong ainsi que d’autres officiers de la police royale thaïe et de la police touristique ont annoncé l’arrestation de M. Lian Sae Kao, 45 ans, dans le cadre d’une enquête visant les compagnies de tourismes opérant illégalement.

Le tribunal provincial de Nakhon Sawan a émis le mandat d’arrêt de Lian après qu’il ait demandé une carte d’identité thaïe sans être thaï et en présentant de faux documents a un officiel, indique le major général Chaiwat.

M. Lian a été arreté Soi Yu Charoen, dans le district de Din Daeng a Bangkok.

“Les services du gouvernement joignent leurs forces pour lutter contre les compagnies de tourisme chinoises détenues par des ‘prête nom’ thais, opération ordonnée par le commissaire général Chakthip Chaijinda” poursuit le major général Chaiwat.

“Cette opération concerne les étrangers utilisant des cartes d’identité thaies afin de créer leur entreprise. Ces pratiques nuisent a l’image du tourisme en Thaïlande” ajoute t il.

“Le ministère de l’intérieur et la police royale thaïe de la Region 6 ont enquêté a propos de M. Lian et découvert qu’il exerçait en tant que directeur exécutif de Wankua Kuajee International Co Ltd, une compagnie de tourisme destinée aux chinois souhaitant visiter la Thaïlande” poursuit le major général Chaiwat.

“L’enquête a également permis de découvrir que Lian avait demandé un carte d’identité thaïe une première fois le 24 Juillet 2001, dans le district de Muang, a Nakhon Sawan, sous le pseudonyme ‘Wisanu Rattanasaeng-ngam’, et fournissant une fausse date de naissance, et obtenu l’identité 1-1014-00734-84-1” dit il.

M. Kao a ensuite renouvelé cette carte d’identité en 2004 et continue de vivre en Thaïlande sous le nom de M. ‘Wisanu’ jusqu’en 2007, quand il a fait venir son père pour prouver sa nationalité thaïe. Il a reçu l’identite 5-6001-01076-29-6 qu’il utilise toujours a présent, continue le major général Chaiwat.

“Cette fraude a cause des problèmes au vrai M. Wisanu, son certificat de naissance posant probleme car son nom n’est pas déclaré. M. Wisanu a déposé plainte, ce qui a mené a cette enquête et a l’arrestation de Lian.

“Alors age de 18, Lian a créé une entreprise de composants informatiques sous l’identité de M. Wisanu avant de créer une compagnie de tourisme a bas coût” dit il.

“Le département administratif du ministère de l’intérieur a immédiatement annulé l’identité de M. Kao. Nous contacterons le ministère de l’économie afin de révoquer la licence de sa société, et l départemental du tourisme sa licence commerciale”

Deux autres personnes, également recherchés pour avoir créé et pour opérer des entreprises de tourisme zero-dollar sous de fausse identité thaïes ont eux quitté le pays, indique la police.

L’enquête de police a révélé que M. Ayi Noi Song, recherché dans le cadre d’un mandat d’arrêt émis par le tribunal provincial de Min Buri le 24 Septembre, pour avoir effectué la demande d’une carte nationale d’identité thaïe en fournissant de faux documents, est rentré en Chine le 23 Septembre.

Il est le propriétaire de TUX International Co Ltd depuis 2012.

Un autre suspect, M. ‘Jong’, ou Songpaisarnkit Saema, est recherché sous coup d’un mandat d’arrêt du tribunal provincial de Mae Sot, date du 5 Juin 2017, pour des faits similaires. Il a quitté le pays pour la Malaisie le 17 Mars 2017.

“Il est le propriétaire de Thai Jong Hua Travel Group Co Ltd. Il dispose d’un capital de plus de B100 millions. Il est également propriétaire d’une maison a Nakhon Sawan.

La police royale thaïe poursuit l’enquête sur ces entreprises de tourisme, termine le major général Chaiwat.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr