Opinion : Remercier ces expats au comportement héroïque

expatsPendant la catastrophe du Phoenix, la communauté des plongeurs de Phuket n’a pas hésité à se joindre aux opérations de recherche et de secours. Une fois le dernier corps repêché, le gouverneur de Phuket Norraphat Plodthong a assuré une ‘reconnaissance formelle’ pour ceux qui ont offert leur temps et leurs efforts. Mais ils attendent toujours cette reconnaissance.

Rendant cette omission encore pire, les plongeurs de Koh Tao ont eux été formellement remerciés.

Suite à cela, The Phuket News est ravi de transmettre un message aux officiels locaux – message envoyé auprès de The Phuket News anonymement, probablement pour éviter à son auteur une attention ‘négative’ de la part des officiels, car il a déjà été constaté et prouvé à plusieurs reprises que c’est ce que les officiels font de mieux quant à ce segment de la communauté expatriée.

Le message dit :

Je suis soucieux pour les plus de 50 instructeurs freelance qui ont tout abandonné, offert gratuitement leurs efforts et eu une expérience traumatisante sans même avoir reçu un merci.

Ils méritent d’être remerciés, au moins autant que ceux de Koh Tao, qui eux ont reçu des certificats et des pièces commémoratives de SM le Roi offert par le gouverneur de leur province.

Quand les secouristes de Koh Tao sont arrivés à Phuket, tous les corps avaient déjà été repêchés. Cependant nous les saluons pour être venus.

Cela fait bientôt trois semaines que le bateau a coulé. Je suis sur que les personnes qui ont offert leur aide n’attendent pas de récompenses, mais une petite reconnaissance serait un beau geste – considérant qu’ils subissent la chute du tourisme et ont moins de travail à cause de cette tragédie ‘évitable’.

Ce sont les mêmes personnes qui sont harcelées et arrêtées par la police chaque année pour des broutilles comme porter le sac d’un client, les même personnes qui vivent dans la peur de perdre leurs permis de travail.

Ils enfreignent la loi. Nul part dans la description de leurs tâches sur leur permis de travail n’est inscrit recherche et repêchage de cadavres. Mais quand la Police Maritime leurs a demandé leur aide, ils l’ont fait volontairement car cela devait être fait et personne d’autre n’était en mesure d’apporter cette aide.

Il y a une différence évidente dans la manière dont les autorités locales apprécient l’apport des étrangers auprès des communautés locales.

Malheureusement, cela se rapporte aussi à un plus grand problème, la manière dont le gouvernement local traite les étrangers qui vivent et travaillent à Phuket. Chaque année nous voyons de bonnes personnes abandonner et quitter Phuket car il est clair que personne ne veut de nous ici.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr