Phoenix, charges confirmées

PhoenixLes officiers de la Police Royale Thaïe de Bangkok ont confirmé que le propriétaire du ‘Phoenix’, son capitaine et son ingénieur seront poursuivis pour négligence ayant entraîné la mort, et que les actionnaires deTC Blue Co Ltd seront poursuivis pour ‘ang-yee’ (opérer un organisation secrète illégale).

La nouvelle a été annoncée lors d’une conférence de presse organisée aujourd’hui à 15h au Quartier Général de la Police Provinciale de Phuket à Phuket Town.

S’exprimant pendant la conférence de presse, le major général de police Surachate Hakparn, chef adjoint de la Police Touristique, ainsi que le commissaire général adjoint de la Police Royale Thaïe  le général de police Rungroj Saengkram, ont déclaré “Note enquête a permis de découvrir que TC Blue Co Ltd était le propriétaire du bateau Phoenix et que Woralak ‘Yui’ Rerkchaikarn , 26 ans, habitante à Phuket, était actionnaire de cette compagnie.

“Nous avons également appris que le mari de Woralak, Lei Hou, un chinois, était le réel propriétaire de TC Blue Co Ltd et que Jakkapan Rerkchaikarn et Yindee Rerkchaikarn étaient des actionnaires, mais Woralak était une actionnaire plus importante” a expliqué le général Surachate.

“Les enquêteurs ont découvert que TC Blue Co Ltd était une compagnie prête nom créée par Lei Hou.

“Toutes les personnes ayant des liens avec TC Blue Co Ltd seront poursuivies pour ‘ang-yee’, car il est clair qu’ils gèrent la compagnie illégalement pour le compte d’étrangers” a t il ajouté.

Le capitaine du Phoenix, Somjing Boontham, l’ingénieur du bateau Onchan Kanhayotee et Woralak seront inculpés pour négligences ayant entrainée la mort, termine le major général Surachate.

Par ailleurs, le responsable du Département des Relations Publiques de Phuket Mme Bussaya Chaipeum a confirmé que la météo rendaient impossible le renflouement du Phoenix.

Le 14 Août, l’avocat représentant le propriétaire du Phoenix, a déclaré qu’il lutterait contre les accusations de négligence ayant entraîné la mort et qu’il renonçait aux précédents témoignages donnés à la police.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr