Phuket durcit le ton au sujet des places de parking des taxis et tuk-tuks

parkingLa nouvelle a été confirmé lundi, les chauffeurs de tuk-tuks et de taxis de Patong ont jusqu’au jeudi 3 Août pour profiter de leurs places de parking avant de devoir se limiter a seulement 21 places, au lieu des 84 dont ils disposent actuellement.

Patong, Tourisme, Transports, Crime, Police,

L’information a été confirmée par le comité provincial des transports publics (PPTC) hier matin au poste de police de Patong.

Environ 30 chauffeurs de “transports publics” attendaient a l’extérieur du commissariat. L’inquiétude se lisait sur le visage de beaucoup d’entre eux en apprenant la nouvelle.

Dans le commissariat, les représentants de la ‘légion’ de chauffeurs de Patong ont pu prendre connaissance d’une carte indiquant la localisation exacte des ces 21 emplacements, ou “stands” comme ils sont officiellement appelés.

Etaient présents des officiers de la police de la route de Patong, du bureau de district de Kathu, du bureau des transports de Phuket ainsi que des soldats du 25ème régiment de l’armée royale thaïe.

Le chef de la police de la route de Patong le major Ekkarat Plaiduang a expliqué que ses officiers ne faisaient que suivre les ordres.

“Nous devons effectuer notre travail comme nous l’ordonne le PPTC, et nous avons 3 jours pour informer tous les chauffeurs de Patong des nouvelles règles. Après ce délai, elles entreront en vigueur” a t il signalé a The Phuket News.

Le chef du PLTO Banyat Kantha absent, un officiel du PLTO, qui souhaite garder l’anonymat, a expliqué aux chauffeurs “D’abord, la police de la route vous avertira de ne pas vous garer en dehors des emplacements désignés. Vos noms et l’immatriculation de vos véhicules seront relevés et remis au PLTO.

“Si la police constate une infraction, vous serez verbalisé. Cela ne pourra se produit qu’à deux reprises. La troisième fois, votre permis de conduire de un véhicule de transport commercial sera suspendu pour une durée de sept jours.

“Si vous êtes une nouvelle fois en infraction, votre permis sera suspendu pour 15 jours ” ajoute t il.

Les récidivistes qui continueront a ignorer les nouvelles règles de stationnement devront participer a des séances “d’ajustement de comportement” avertit l’officier.

Le chef de la police de la route de Patong le major Ekkarat a réitéré la situation difficile’ de ses officiers.

“C’est la décision finale du PPTC. Nous vous en informons. Si vous n’êtes pas satisfaits, nous n’avons pas le choix” a t il dit.

“Ne nous considérez pas responsable de cette décision” a t il répété a plusieurs reprises.

Le major Ekkarat a fait remarquer que trois nouveaux ‘stands’, ainsi que leur emplacement, attendaient l’approbation du gouverneur de Phuket Norraphat Plodthong.

“Une demande a été faite pour l’autorisation de trois ‘stands’ supplémentaires” dit il.

Selon les documents dont nous disposons, ces emplacements se trouvaient près du Deevana Patong Resort & Spa, près de The Lunar Patong, tous les eux sur Rat-U-Thit 200 Pi Rd, et un dernier près du Patong Pearl Hotel sur Sawatdirak Rd.

Bien que les chauffeurs de taxi et tuk-tuk et leurs représentants présents a la réunion n’étaient pas très enclins a s’adresser a The Phuket News, le major Ekkarat a assuré que les réactions des chauffeurs seraient communiquées au PPTC.

Cette réunion a été décidée après que le gouverneur de Phuket Norraphat et les autres officiels concernés aient refusé de confirmer ou d’infirmer la moindre prise de position imminente concernant les emplacements de parking des taxis et tuk-tuks a Patong.

Ce silence lui même survient après les déclarations du lieutenant colonel Surasak Phuengyam, commandant adjoint du 25ème régiment d’infanterie, qui annonçait le 21 Juillet que les chauffeurs de Patong avaient jusqu’au 3 Août pour libérer les places de parking avant d’être poursuivis par l’armée.

Les chauffeurs de Patong avaient demandé avec insistance deux fois plus de places de parking que ce qu’avaient mentionné les officiels de Phuket dans le cadre de la campagne initiée par le major general Pornsak Poonsawat, commandant adjoint de la base de l’armée de la Region 4 a Nakhon Sri Thammarat, responsable de tout le sud de la Thaïlande.

Au cours d’une inspection de Patong Beach en Février, le général Pornsak avait signalé que les emplacements de parking situés le long de la plage avaient été ‘réquisitionnés’ par les chauffeurs de taxi, de tuk-tuks mais aussi par les loueurs de voitures et de scooters.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr