La police cible les mafias de Phuket

mafiasLes criminels étrangers qui sévissent depuis Phuket – beaucoup sont enseignants ou se font passer pour des joueurs de football – sont les prochains sur la liste de la police.

Les autorités vont organiser une série d’interventions ciblant les ressortissants étrangers commettant des délits afin de s’assurer que la politique de croissance menée par le gouvernement porte ses fruits.

L’opération sera dirigée par le nouvellement créé bureau de la police touristique (TPB) et par le centre de sécurité des forces armées, affirme le commissaire adjoint du TPB Surachet Hakpan.

Il indique que les officiers des forces de l’ordre ont recueilli des informations et identifié les cibles de ces raids qui se dérouleront dans la semaine. Plusieurs interventions auront lieu dans toute la province.

Les lecteurs de cartes magnétiques, les arnaques affectives, la consommation privée de drogues ou la possession d’armes a feu seront les principaux délits sur lesquels nous interviendront, dit il, sans donner plus de détails.

Le major général Surachet a indiqué que plusieurs gangs de personnes venant de plusieurs pays étrangers opéraient a Phuket et bien qu’en général ils s’en prennent a leurs compatriotes, parfois des thais en sont victimes.

Ces criminels étrangers dépassent la validité de leurs visas, “et se font passer, ou embaucher en tant qu’enseignants ou footballeurs”.

“Ils commettent habituellement leurs crimes contre des ressortissants de leur pays, des extorsions qui se terminent par des menaces physiques si l’argent n’est pas versé. Parfois des thais en sont victimes” dit il.

“Quoi qu’il en soit nous devons agir car ces étrangers utilisent la Thaïlande comme base de leurs activités criminelles”

Ces interventions prévues a Phuket suivent une opération similaire menée le 5 Octobre a Koh Samui, a Surat Thani, au cours de laquelle les officiers du TPB et les autorités locales ont inspecté cinq sites différents.

Un anglais de 42 ans qui gère une guesthouse a été arrêté en possession de marijuana. De nombreuses autres entreprises gérées par des étrangers ont été inspectées et interrogées.

Le raid survient après l’ordre du premier ministre adjoint Prawit Wongsuwon de supprimer les gangs mafieux qui s’attaquent aux thaïs et aux touristes dans tout le pays.

Le TPB a été renforcé afin de pouvoir mieux lutter contre ces crimes et maintenir la paix et la sécurité pour les touristes, que le gouvernement souhaite toujours plus nombreux a visiter le pays.

En Septembre, le gouvernement avait annoncé son objectif de développer les revenus du tourisme de 10%, soit approximativement B3 billions dès l’année prochaine, en mettant différentes promotions pour attirer thaïs et étrangers vers de nouvelles destinations et promouvoir des séjours plus longs dans le pays.

“Le gouvernement souhaite promouvoir le tourisme et a créé le TPB pour s’assurer de normes de sécurité internationales dans le pays. Mais en accueillant nos portes aux touristes, nous attirons également les criminels” dit le major général Surachet.

Le major general Surachet a signalé que le TPB travaillait également au renforcement de la sécurité des touristes sur les plages et les îles. Ils prévoit l’achat de 40 speedboats pour appuyer ses opérations dans l’Andaman et dans le Golfe de Thaïlande, ajoute t il.

Le bureau collabore avec le département des ressources maritimes et côtières, des parc nationaux et de la protection de la faune et de la flore pour l’installation de bouées de sécurité en mer, poursuit il.

Le colonel Choengron Rimpadee, commandant du bureau d’immigration 2, a indiqué que son service participe a la campagne et avait inauguré un nouveau système de scan des passagers (APPS).

Grâce a ce système, les compagnies aériennes peuvent envoyer des informations concernant les passagers directement au bureau de l’immigration qui n’a besoin que d’une minute pour savoir si un passager est fiché ou recherché par Interpol, dit il.

Les passagers recherche par un mandat d’arrêt seront détenus et extradés, comme le prévoit la lois, dit il.

D’après le colonel Choengron, les criminels étrangers connus utilisent des faux passeports pour éviter d’être repérés par les autorités, il est donc important pour nous de pouvoir détecter les faux documents.

“Ils ont l’habitude d’utiliser de fausses identités et de faux passeports, qu’ils soient sous le coup d’un mandat d’arrêt ou non. Examiner les passeports peut permettre de filtrer les criminels étrangers se rendant en Thaïlande” dit il.

Le bureau de l’immigration a lance un programme de formation du personnel au sol des aéroports a l’examination des passeports, précisant que plus de 30 compagnies y ont participé.

“Ils peuvent être nos yeux et nos oreilles. S’ils suspectent un faux, ils peuvent alerter les autorités de l’aéroport” dit il.

De son côté, le chef de la division de suppression du crime (CSD) Maitree Chimcherd signale que la CSD elle aussi renforce ses efforts contre les réseaux mafieux et les organisations criminelles transnationales. Des équipes de la CSD recueillent des informations au sujet des criminels étrangers.

Retrouver cet article sur Phuket.fr