Un promoteur de Phuket poursuit les sea gypsies en justice

sea gypsiesBaron World Trade Co Ltd, le promoteur de Phuket impliqué dans une confrontation avec les sea gypsies de Rawai concernant un terrain en front de mer ou se trouve le sanctuaire sacré “Balai”, a porté plainte contre les sea gypsies réclamant 31 millions de baths de dommages et intérêts.

Terrain, Propriété, Construction, Culture, Economie, Armée, Police, Violence,

Le procès est une représailles contre quatre villageois qui avaient déjà poursuivi Baron World Trade réclamant une somme de 500,000 baths de dommages et intérêts.

Pasit Thavornlamlert, l’avocat représentant l’intérêt des sea gypsies dans cette affaire, a révélé l’information hier à la cour provinciale de Phuket, ou il a réussi à obtenir une injonction interdisant à Baron World Trade d’effectuer les moindres travaux sur le site tant que le tribunal ait rendu sa décision dans cette affaire.

“Le défendant (Baron World Trade Co Ltd) ont indiqué à la cour qu’ils ne feraient rien sur le site et ne prendront pas de décision qui pourrait blesser quelqu’un ou provoquer un nouveau conflit avec les sea gypsies tant que l’affaire ne serait pas jugée” signale M. Pasit.

Baron World Trade est le défendant dans cette affaire qui voit la réclamation de 500,000 baths formulée par Nuengruethai Raknawa et trois autres sea gypsies, le 14 Juin dernier.

En réponse, Baron World Trade les poursuit et réclame 31 millions de baths de dommages et intérêts.

“La cour entendra les dépositions des témoins concernant les deux réclamations les 7 et 9 Juin” a confirmé M. Pasit.

Le différent en cours avec Baron World Trade porte sur un terrain ou se trouve le sanctuaire sacré Balai des sea gypsies’. Les tensions avaient éclaté le 25 Mai, lorsque 200 sea gypsies avait ‘affronté’ 50 ouvriers arrivés sur place avec une pelleteuse avaient commencé à déplacer des rochers afin de bloquer l’accès au sanctuaire Balai des sea gyspies, situé en partie sur le terrain en question.

La confrontation avait dégénéré en heurts, les ouvriers et les sea gypsies s’envoyant des pierres pendant une trentaine de minutes. La volée de pierres avait cessé lorsque la police de Chalong et une cinquantaine d’officiels étaient arrivés.

Le conflit faisait suite à une confrontation entre les sea gypsies et des ouvriers de Baron World Trade le 27 Janvier l’année dernière, qui avait fini par des violences.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr