Un raid chez Panda Beauty permet la saisie de B5 millions de fausse crèmes de beauté

Panda BeautyUn raid de la police dans un magasin de produits de beauté du sud de Phuket Town ce matin a permis de saisir l’équivalent de B5 millions de fausse crème de beauté et l’arrestation de plusieurs suspect qui vendaient ces produits contrefaits.

Les officiers de l’unité 425 de la Police de Patrouille de la Frontière sont intervenus à 10h30 dans le magasin Panda Beauty près du Naka Market (“Weekend Market”) sur Wirat Hongyok Rd, à Wichit.

Sur place, les officiers, menés par le commandant adjoint de l’unité le capitaine Teerasak Narasri, ont découvert une cache de cartons contenant des centaines de boîtes de crèmes de beauté estampillées au nom de la marque Rayanskin, notamment les “Ray Facial Mask” et “Ray Facial Gold Mask”.

Jarin Cheyong, un avocat représentant Rayanskin International Co Ltd, a expliqué que Rayanskin avait spécialement cessé la production de ces produits à cause de l’ampleur de la contrefaçon qui induisait les consommateurs à acheter des produits de mauvaise qualité.

“Rayanskin a arrêté la production des ‘Ray Facial Mask’ et des ‘Ray Facial Gold Mask’ car énormément de copies circulent. A la place, la compagnie a lancé la gamme de cosmétiques ‘Anjeri’” indique M. Jarin.

“Nous craignions que les consommateurs soit induits en erreur et pensent que ces faux produits sont des vrais, et qu’ils puissent subir les conséquences des composants chimiques utilisés dans les contrefaçons” explique t il.

Le capitaine Teerasak a indiqué que le raid avait été décidé après avoir reçu une plainte de Rayanskin.

“Et ce matin nous avons découvert ces produits qui ne sont pas déclarés (comme l’impose la loi)” dit il.

D’autres indices prouvent qu’il s’agit de faux produits ont été retrouvées sur les boîtes elles mêmes, sur lesquelles certains éléments présents sur les vraies boites étaient absents, a appris The Phuket News.

“Le propriétaire du magasin a été inculpé d’infraction au Cosmetic Act et au Consumer Protection Act pour la vente de produits non déclarés, le vente de cosmétiques ‘sans marque’ et le vente de contrefaçons” dit le capitaine Teerasak.

“La peine encourue est de B400,000 et quatre années d’emprisonnement” précise t il.

Sur place, les officiers ont également retrouvés des certificats de constitution de Panda International Co Ltd, la compagnie qui gère le magasin.

Plusieurs suspects ont été placés en garde à vue, cependant leur nombre et leur positions dans la compagnie n’ont pas été précisées.

“Tous les suspects ont été conduits au poste de police de Wichit pour les besoins de l’enquête” termine le capitaine Teerasak.

REtrouvez cet article sur Phuket.fr