Révocation des licences touristiques pour les récidivistes

récidivistesLa police touristique de Phuket signale qu’elle demandera la révocation de la licence des entreprises récidivistes d’infractions des lois relatives au transports et au tourisme maritime.

Cette nouvelle est annoncée après l’arrestation de neuf personnes lors d’inspections de routines sur des bateaux, contrôles réalisés par la police touristique, la police maritime et le bureau maritime de Phuket au Chalong Pier samedi.

Au total, 12 personnes ont été arrêté pour violation des lois relatives au transport maritime, a indiqué l’inspecteur adjoint de la police touristique le capitaine Ekkachai Siri à The Phuket News.

“Deux personnes conduisaient des speedboats alors que leurs permis avaient expirés, un autre n’avait pas son permis sur lui au moment de l’inspection, et six ne respectaient pas les conditions des licences dont ils disposaient” dit il.

Les six qui utilisaient leur bateau de manière illégale n’employaient pas suffisamment de membres d’équipage, explique le capitaine Ekkachai.

“D’après la loi, chaque speedboat utilisé pour le transport de touristes doit disposer d’un capitaine et d’au moins deux membres d’équipage” dit il.

En ce qui concerne ces bateaux, il n’y avait que le capitaine et un membre d’équipage, ajoute t il.

“Neufs ont été condamnés à payer une amende de B2,000, puis relachés” indique le capitaine Ekkachai.

Certains des speedboats peuvent continuer leurs excursions pour les touristes, mais les autres doivent d’abord compter le bon nombre de membres d’équipage avant de pouvoir quitter le quai, poursuit il.

Le capitaine Ekkachai a refusé de nommer les personnes arrêtées.

“Les conséquences sont trop graves pour dévoiler leurs noms à la presse” dit il.

Mais il ajoute “Ils ont été avertit par les officiels. S’ils récidivent, leurs identités seront rendues public”

La police maritime de Phuket et les officiels du bureau maritime poursuivront leurs contrôles au Chalong Pier deux fois par semaine, précise le capitaine Ekkachai.

“Je demanderais à ce que les compagnies touristique qui enfreignent les lois sur la sécurité en mer aient leurs licences révoquées” avertit le capitaine Ekkachai.

Parmi les trois autres personnes arrêtées, le capitaine Ekkachai signale qu’elles ont été conduites au poste d epolice de Chalong et inculpées.

Deux d’entre eux – Chatree U-so, 26 ans, qui conduit le speedboat Sirana, et Chaiyapoom Trongbut, 36 ans, qui conduit un speedboat appartenant à Nikorn Marine – n’ont jamais eu de permis, a confirmé le caporal Natthasak Rongmueng de la police de Chalong.

Le troisième inculpé au commissariat de Chalong est un indonésien de 35 ans, Ay Yahya, arrêté pour défaut de permis, pour ne pas avoir respecté la capacité de son bateau, et pour séjour illégal dans le pays.

Ay Yahya, présenté au Tribunal Provincial de Phuket aujourd’hui, et les deux autres personnes inculpées au poste de police de Chalong, risquent des amendes allant de B1,000 à B10,000, et six mois de prison, explique le caporal Natthasak.

“Mais comme il travaillait illégalement en Thaïlande, il sera expulsé” indique le caporal Natthasak.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr