Rien n’a bougé sur le site de la construction illégale d’Ao Sane malgré l’expiration de l’ultimatum

Ao SaneLa compagnie responsable de la construction du projet de villas de luxe à Ao Sane, au nord de Nai Harn Beach, n’a apporté aucune modification au projet après l’expiration de l’ultimatum de 30 jours lui ordonnant de détruire les constructions ne correspondant pas au permis de construire.

Le 6 Mars, la compagnie avait reçu 30 jours pour démolir les parties illégales du bâtiment, après l’inspection des officiels de la Municipalité de Rawai sur le site et la constatation du non respect du permis de construire.

“J’ai ordonné la suspension de toute construction sur le site et ordonné au propriétaire du projet d’apporter les corrections nécessaires sous un délai de 30 jours” déclarait le maire de Rawai Aroon Soros après l’inspection du site le mois dernier.

Les officiels avaient confirmé trois infractions au permis de construire.

“La première concerne une piscine surplombant la mer. La deuxième un balcon, et la dernière est une section qui relie les deux bâtiments et pour laquelle j’avais déjà donné l’ordre de sa démolition en 2017” disait le maire Aroon.

Le délai accordé est dépassé depuis vendredi.

“Le propriétaire du projet s’est présenté à la Municipalité de Rawai. Je ne me souviens plus exactement quand, mais c’était avant l’expiration du délai” poursuit le maire Aroon.

“Je lui ai dit de faire le nécessaire. Je lui ai expliqué que le balcon et la section reliant les bâtiments devaient être supprimés, lui indiquant qu’il pourrait toujours demander un nouveau permis de construire pour que la construction de la piscine soit autorisée” a t il ajouté.

« Il est parti en me disant que la section reliant les bâtiments serait détruite. Mais aujourd’hui je constate que rien n’a été fait. Ils disent que c’est parce qu’il doivent être prudent en démolissant certaines sections afin de ne pas affaiblir la structure complète des bâtiments.

« Au sujet du balcon, le propriétaire m’avait dit qu’ils le démoliraient après avoir démolis la section reliant les bâtiments” indique le maire Aroon.

“Le propriétaire doit officiellement informer la Municipalité de Rawai de la démolition du balcon et de la section reliant les bâtiments, pour que la Municipalité de Rawai puissent inspecter le site et confirmer que le travail a été fait” ajoute t il.

Alors que rien n’avait été fait pour respecter l’ordre donné il y a un mois, le maire Aroon a rappelé que la piscine pourrait rester en place si une demande de permis de construire était adressée à la Municipalité de Rawai.

Même cela n’a pas été fait.

“SI je n’ai pas ce document, j’ordonnerai que la piscine soit démolie” a répété le maire Aroon.

Nous surveillons étroitement ce site, a assuré le maire Aroon.

“J’ai ordonné au personnel de la Municipalité de Rawai d’inspecter le site une fois par semaine” dit il.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr