Le scanner confirme que c’est un flotteur de déminage ‘non explosif’

scannerLes experts de la marine ont finalement pu scanner l’objet retrouvé a Nai Yang Beach, qui initialement apparaissait comme une torpille de la seconde guerre mondiale, mais qui n’est en fait qu’un flotteur de déminage non explosif.

L’information est finalement confirmée deux semaines après la découverte de l’objet sur une plage de Phuket, et dont l’accès était interdit par un périmètre de sécurité.

L’objet suspect avait été découvert par un pêcheur le 3 Octobre, qui avait signalé sa trouvaille aux officiers du parc national Sirinath.

Il est resté sur la plage depuis, pendant que les experts tente de définir ce qu’est cet objet en forme de torpille et comment s’en débarrasser.

Après de nombreuses et longues tractations – et la venue d’une foule d’experts de la marine, d’officiers locaux et d’autres tentant d’identifier l’objet et de le sécuriser – les officiels de l’EOD de la marine royale thaïe ont pu scanner l’objet et rechercher des traces d’explosifs.

Étaient alors présent le vice amiral Ritipong Kiaw-on de la base navale de Satthahip a Chonburi et le lieutenant colonel Sombat Saengchaiyaphum, responsable de la division des opérations du centre de commandement de la troisième flotte de la marine thaïe, mais aussi le lieutenant Thanakrit Jamjit de l’EOD de la base navale de Phang Nga, qui a dirigé les opérations d’identification.

Le secteur avait été interdit d’accès par mesures de sécurité pendant le scan de l’objet, que le personnel de la marine a identifié comme un “Oropesa”, un flotteur de déminage de la première guerre mondiale.

Auparavant, les experts de la marine avaient dit être “sûrs” qu’il s’agissait d’un “Oropesa” de la deuxième guerre mondiale. Après avoir révisé leurs estimations, il datent l’objet de 30 années auparavant.

Bien qu’il soit connu que les “Oropesa” ne portent pas de charges explosives, la marine royale thaïe a tout de même souhaite scanner l’objet.

Le vice amiral Ritipong a déclaré “Le scan est retransmis en une image unidimensionnelle. Il n’y a aucun circuit électronique a l’intérieur, ni rien de dangereux.

“Notre équipe de déminage s’occupera de remettre l’objet a la base de la marine royale thaie”

Le lieutenant colonel Sombat Saengchaiyaphum, du troisième bataillon de la division des opérations, a indiqué “Maintenant que nous sommes sûrs que cet objet n’est pas dangereux, nous devons le retirer du parc national… Nous demanderons la permission a nos supérieurs de déplacer l’objet.

“Dès que nous aurons obtenu cette autorisation, nous donnerons le flotteur vers la base navale de Phang Nga. Cela devrait être terminé cette semaine. Nous devons préparer les équipements et le matériel nécessaire au transport” dit le colonel Sombat.

“Je superviserai l’opération” dit il.

“Nous ne savons pas encore ou l’entreposer, deux options sont envisagées : au sein de la base navale de Phang Nga, ou la remettre au quartier général de la flotte pour que l’objet soit étudié” continue le colonel Sombat…

Les officiers de la marine ont révélé qu’après avoir comparé les caractéristiques de l’objet et l’historique des équipements militaire, il semble qu’il s’agisse d’un “Flotteur de déminage Oropesa de Type 1, qui ne contiennent pas d’explosifs.

“Personne ne sait comment il a pu finir ici en Thaïlande, a Nai Yang Beach. Il aurait pu tomber d’un cargo il y a des décennies et flotter jusqu’à la plage” dit il.