Le stand de tir doit fermer

stand de tirLe propriétaire du stand de tir de Karon, ouvert plus tôt dans l’année, a reçu du directeur de l’autorité des sports de Thaïlande (SAT) de Phuket l’ordre de fermer immédiatement son établissement.

S’adressant a The Phuket News, le directeur du SAT Virat Patee a déclaré “Ils ont reçu un ordre de fermeture immédiate.

“Pour plusieurs raisons. D’abord, de nombreux riverains nous ont signalé des nuisances sonores et leurs inquiétudes quant a la sécurité. Ils ne se sentaient pas sereins avec ce stand de tir a cet endroit” dit il.

“C’est un espace public, sur une route principale de la ville, donc c’est bruyant. En plus, il n’y a aucune sécurité et pas de zone de contrôle, ont peut y entrer et se trouver avec des personnes utilisant des armes” explique t il.

“Peut être que s’il était situé dans des rues plus éloignées il n’y aurait pas ce problème” dit il.

M. Virat a également signalé que b que le propriétaire, M. Somjit Sujaritcheewawong, dispose d’une autorisation pour ouvrir un stand de tir, il a obtenu cette autorisation a Krabi.

“Il n’est pas illégal d’obtenir une licence dans une autre province, dit la Section 53 du Firearms Act” poursuit il.

“M. Somjit a obtenu une licence du directeur de l’autorité des sports de Krabi” ajoute t il.

“Mais, il n’a pas précisé a la municipalité de Karon qu’il souhaitait ouvrir un stand de tir quand il a rempli son dossier de création d’entreprise. Ce devait être un bureau, ou quelque chose de similaire.

“Ce n’est pas correct. Je lui ai demandé pourquoi il avait fait cela?” dit M. Virat.

M. Virat ajoute que M. Somjit avait essayé d’ouvrir un stand de tir a Kamala l’an dernier, mais il a également reçu un ordre de fermeture.

“Nous avons eu les mêmes problèmes avec le stand de Kamala l’an dernier, qui a été fermé pour les mêmes raisons” dit il.

“Les riverains se plaignaient du bruit. Il était situé près du Tesco Lotus, un secteur très fréquenté pendant la journée” dit il.

“Cet après midi, a 14h, j’inspecterai le stand de tir de Karon pour trouver une solution, nous organisons une réunion avec la population.

“Je pense que le plus probable sera que M. Somjit rouvre son stand a un autre endroit, plus approprié, avec des mesures de sécurité efficaces et les autorisations nécessaires des autorités concernées.

“La police n’intervient pour le moment pas dans cette affaire, mais s’il y a des problèmes il sont là et sont prêt a intervenir” conclut il.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr