Le suspect nigérian d’un fusillade continue de nier

nigérianLe nigerian suspecté d’avoir pénétré par effraction le domicile de la russe Elena Kharenko, et de lui avoir tiré dessus lors d’une tentative de cambriolage a Rawai, continue a nier les faits qui lui sont reprochés malgré la fin de l’enquête.

James Chukwunweike Chijioke, 27 ans, et sa compagne Melle Sasipha Nakhonthaisong, sont tous les deux poursuivis pour vol, Chijioke étant également inculpé de tentative de meurtre.

“Il continue a nier les faits qui lui sont reprochés” dit le lieutenant Chanat.

“L’enquête est terminée. Le dossier a été transmis au procureur début Novembre, c’est entre leurs mains maintenant.

“La date du procès dépend du procureur” ajoute t il.

Chijioke et Sasipha sont obtenus a la prison provinciale de Phuket, précise le lieutenant Chanat

La victime, Mme Kharenko, a quitté Phuket depuis l’incident, signale t il.

“Après s’être ‘remise’ elle est retournée en Russie. Peut être qu’elle va et vient, mais ce que je sais c’est qu’elle a quitté Phuket” indique le lieutenant Chanat.

Le 30 Août, Mme Kharenko avait été transportée a l’hopital après avoir reçu une balle lors d’une tentative de cambriolage de son domicile.

Mme Kharenko avait été transportée a l’hôpital Vachira après avoir donné l’alerte en courant dans le voisinage appelant a l’aide, explique lieutenant Chanat Hongsitthichaikul, de police de Chalong, a The Phuket News.

Le 31 Août des officiers ont interpellé Chijioke dans une maison Soi Jailek-Samakkee 2 dans le secteur de Saiyuan a Rawai.

Dans la maison, les officiers ont découvert différents objets volés dans une autre maison de Rawai le 26 Juillet.

Chijioke a nié toute implication dans le coup de feu qui a touché Mme Kharenko.

Le 1er Septembre, Mme Kharenko a identifié Chijioke comme l’homme impliqué dans l’incident.

Pendant une conférence de presse le 1er Septembre, d’autres détails de l’arrestation ont été dévoilés.

Par ailleurs, Sasipha, 33 ans, originaire de Phuket, était elle aussi présentée au public.

Lors de la conférence de presse le chef de la police de Chalong le colonel Prachum Rueanthong a indiqué que la police était parvenue a retrouvé la voiture de Chijioke grâce aux enregistrements de vidéosurveillance des caméras installées a l’extérieur de la maison de Mme Kharenko. Ils ont ensuite appris que la deuxième suspecte, Sasipha, utilisait le véhicule pour envoyer des colis vers Bangkok. Un colis a été intercepté par la police qui y a découvert l’ordinateur portable de Mme Kharenko.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr