Un chinois tue sa femme pour B143 millions d’assurances vie

assurances vie« …au cours des mois qui ont précédé le voyage, Zhang a souscrit plus d’une dizaine d’assurances vie au nom de sa femme…”

Le mari, un chinois de Tianjin aurait tué sa femme pendant des vacances en famille et après avoir souscrit des polices d’assurance vie d’une valeur de plus de 30 millions de yuans (USD4.3 millions) au nom de sa femme.

Shanghai.rapporte que fin Octobre, le mari, Zhang Weifan, a emmené sa femme, Xiaojie, et leur petite fille de 20 mois, en vacances à Phuket.

Trois jours après leur arrivée, les parents de Xiaojie ont reçu un appel des parents de  Zhang qui les ont informé que Zhang leur avait dit que Xiaojie s’était noyée dans la piscine privée ‘un hôtel de luxe de la suite du couple.

D’après l’article de ‘The Paper’, les parents de Xiaojie se sont rapidement montré suspicieux quant à la cause de la mort de leur fille, elle qui était une très bonne nageuse.

Incompréhensiblement, après avoir déclaré la mort de sa femme, Zhang a quitté la Thaïlande pour retourner à Tianjin où il a été confronté au parents de Xiaojie qui ont insisté pour qu’il les accompagne à Phuket.

Les soupçons des parents ont été confortés quand ils ont été autorisés à voir le corps de Xiaojie. Ils ont pu constater que le corps de leur fille était couvert d’ecchymoses, et ont dénoncé Zhang à la police. Pendant son interrogatoire, Zhang a avoué avoir maintenu la tête de sa femme sous l’eau jusqu’à ce qu’elle se noie.

La suite de ‘l’enquête’ menée par les parents de Xiaojie a permis de découvrir qu’au cours des mois qui ont précédé le voyage, Zhang avait souscrit à plus d’une dizaine d’assurances vie au nom de sa femme, Zhang étant le seul et unique bénéficiaire de plus de 30 millions de yuans de compensations.

Depuis, les parents de Xiaojie ont appris qu’alors que Zhang prétendait se rendre au travail tous les matins, il était en fait sans emploi. Au total, 158 gigabytes de porno ont été retrouvés sur son ordinateur.

Les parents de Xiaojie demandent maintenant l’extradition de Zhang de Thaïlande, supposant qu’il est plus probable qu’il soit condamné à la peine de mort en Chine.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr