Un touriste américain frappé par un policier s’engage comme volontaire

volontaireUn touriste américain s’est engagé comme volontaire de la Police Touristique après un incident filmé au cours duquel il a été frappé par un policier quand il demandait la raison de l’amende de B1,000 qu’il devait payer.

La vidéo, devenue virale depuis, enregistrée par le touriste américain Luis Magdaleno Nava, 34 ans, le montre répéter plusieurs fois au Phirom Srisuwan “Pourquoi me demandez vous B1,000? Dites moi, pourquoi?”

On voit ensuite le capitaine Phirom crier “Bpai!” (part) en poussant le bras de Nava puis le téléphone avec lequel il enregistrait la vidéo.

Le chef de la Police de Patong le colonel Anotai Jindamanee a signalé que l’incident s’était produit dimanche matin à 3h sur Sawatdirak Rd à Patong, près de l’école Sai Nam Yen.

“Ce n’est rien, il arrive que les gens fassent des erreurs. Nous devons savoir pardonner. Tout s’est arrangé” a assuré le colonel Anotai.

“Le principal problème ici a été une mauvaise communication entre un policier thaï et un touriste américain. Il est normal que nous ne comprenions pas tout ce que nous nous disions” a t il expliqué.

Au départ on pensait que Nava avait été arrêté pour ‘conduite à contresens’. Cependant, le colonel Anotai a expliqué que la dispute ne concernait pas une conduite à contresens car Nava avait été arrêté avant de pouvoir emprunter un sens interdit.

“Le capitaine Phirom a essayé d’expliquer à Nava qu’il devait se rendre au poste de police de Patong et la mésentente à commencé” indique le colonel Anotai.

“M. Luis et le capitaine Phirom ont tous les deux compris ce qu’il s’était passé. M. Luis est un touriste qui voyage souvent à Phuket et il a commencé aujourd’hui à faire partie des volontaires de la Police de Patong. Nous sommes ravis de la décision de M. Luis car nous avons besoin de plus de volontaires parlant anglais pour nous aider à communiquer avec les touristes et leurs expliquer le code de la route” dit le colonel Anotai.

Nava a déclaré “J’avoue que j’ai tourné dans la mauvaise rue par accident, mais je ne méritait pas de me faire frapper. Le chef de la police s’est excusé et m’a proposé de m’enroler dans les volontaires et j’ai accepté.

“J’apprécie les efforts de la police thaïe et la compréhension de chacun dans cette histoire” a t il ajouté.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr