En Thaïlande, évitez la dengue !

dengueLa dengue est devenue ces dernières années un important problème de santé publique mondial du fait de son extension géographique récente.

En Thaïlande, le nombre de cas a considérablement augmenté malgré la mise en place d’un programme de contrôle. Le point avec les médecins du BNH Hospital

La dengue est une maladie virale pouvant être provoquée par 4 types de virus différents. Cette maladie est généralement transmise par un petit moustique femelle, noir strié de blanc (l’Aedes aegypti), qui pique le jour. Ce dernier est bien adapté à la vie urbaine, surtout en milieu tropical.

La dengue a été à l’origine d’importantes épidémies qui, autrefois limitées à l’Asie du Sud-est, ne cessent de s’étendre (Océan Indien, Pacifique Sud et surtout en Amérique Latine).

La propagation de la dengue a évolué en Thaïlande

Des études effectuées il y a trois ans, ont montré que l’Aedes Aegypti présent en Thaïlande a malheureusement muté. Sa période de propagation, normalement circonscrite à la saison des pluies et un peu après, s’est allongée (plus grande résistance à la sécheresse), il pique désormais jusque tard dans la nuit, sa reproduction est plus rapide et le mâle peut s’accoupler plus souvent.

Devant l’augmentation inquiétante du nombre de cas, des mesures de contrôle et d’éducation des populations ont été mises en place, qui n’ont pour l’instant pas réussi à enrayer la propagation de la maladie.

Les différentes formes et symptômes de la dengue

La dengue sans symptômes : Il existe une forme de dengue sans symptômes apparents qui passe de fait totalement inaperçue.

La dengue classique : forte fièvre, sueur, courbatures violentes, nausées, vomissements, fatigue majeure, maux de tête insupportables, douleur derrière les yeux, apparition de plaques rouges sur le corps avec démangeaisons. La maladie dure 4 à 8 jours mais la convalescence peut être longue. Si dans la grande majorité des cas, il n’y a pas de complications, la maladie peut toutefois évoluer vers les formes sévères telles que la dengue hémorragique ou encore la dengue « avec état de choc ».

La dengue hémorragique: fièvre persistante avec hémorragies externes ou internes. La guérison est possible, mais les enfants de moins de 15 ans, les personnes âgées et les personnes qui ont contracté un autre type de dengue sont les plus successibles de développer ensuite la dengue « avec état de choc »potentiellement mortelle en l’absence de soins intensifs.

Continuez votre lecture sur lepetitjournal/bangkok