L’accident vasculaire cérébral (AVC) nous concerne tous !

accident vasculaire cérébralL’accident vasculaire cérébral est une affection dont les conséquences peuvent être lourdes. N’importe qui peut en être victime, même si les personnes âgées sont les plus exposées. Un certain nombre de gestes préventifs et de précautions d’urgence peuvent permettre de réduire les risques inhérents à l’AVC.

Qu’est-ce qu’un AVC?

L’AVC  se produit suite à l’occlusion par un caillot sanguin ou à la rupture d’un vaisseau qui transporte l’oxygène et les nutriments dans cerveau. De ce fait, une partie du cerveau n’est plus alimentée correctement et les neurones de la zone sous-alimentée meurent. Les conséquences peuvent être très lourdes, il est donc important de rechercher une aide médicale immédiate si l’on suspecte un AVC. Plus un AVC est traité rapidement, plus les séquelles seront remédiables.

Si l’AVC touche généralement les personnes plus âgées, n’importe qui peut être victime d’un AVC.

Il y a 2 principaux types d’AVC :

1)    Ischémique (représente 85% des AVC) : Quand l’approvisionnement du sang est obstrué par un caillot, une masse ou plus souvent une plaque de cholestérol

2)    Hémorragique : Quand un vaisseau affaibli dans le cerveau se rompt et saigne dans les zones alentours. Le sang s’accumule et forme une contusion dans les tissus cérébraux, compressant la zone qui ainsi est endommagée

IMPORTANT : Les accidents ischémiques transitoires ou AIT produisent des symptômes similaires à l’AVC mais sont temporaires (durant moins d’une heure). Le caillot parvient à se résorber ou à être évacué en peu de temps, les symptômes disparaissent donc rapidement et il n’y a généralement pas  de séquelles. Un AIT reste cependant une urgence médicale et ne doit en aucun cas être négligé, d’autant plus que 15% des AVC se produisent après un AIT.

Les symptômes

L’AVC peut toucher un grand nombre de fonctions différentes. Voici les signes qui doivent alerter (VITE) :

– Visage paralysé : Le visage ou une partie du visage qui s’affaisse ou qui est difficile à bouger

– Inertie d’un membre : Impossibilité de lever un ou deux bras

– Trouble de la parole : Difficulté à s’exprimer

Continuez votre lecture sur lepetitjournal/bangkok