Les maladies dont les enfants doivent se méfier durant Songkran

SongkranIl fait généralement très chaud pendant la période de Songkran. C’est pourquoi le festival de l’eau est considéré par beaucoup, comme un soulagement de fraicheur. Cela dit, les chocs thermiques, l’humidité prolongée ou encore les germes contenus dans l’eau parfois impropre peuvent causer des infections, notamment sur les enfants dont le système immunitaire est très fragile. Le point avec l’hôpital Samitivej

Autrefois, les gens s’aspergeaient avec respect de petites quantités d’eau au cours de la journée. Aujourd’hui, ils s’éclaboussent d’eau pendant plusieurs heures ce qui implique des changements fréquents de température du corps, en particulier lorsque l’eau a été refroidie avec des blocs de glace. Pendant le festival de l’eau de Songkran, les participants les plus fervents reçoivent de l’eau sur tout le corps pendant 3 ou 4 jours -cette année en raison de la sècheresse les autorités ont limité les batailles d’eau à 3 voire 2 jours dans certains endroits.

L’inhalation ou l’ingestion de gouttelettes d’eau contaminée qui contiennent des germes ou des bactéries peut provoquer une pneumonie.

Les maladies prédominantes qui peuvent être rencontrés lors des projections d’eau sont les suivantes :

Rhume et grippe sont des affections classiques durant Songkran en raison des fréquents chocs thermiques, notamment lors de projection d’eau glacée, qui cause des changements brutaux de la température du corps. Lorsque les enfants sont malades, il est important pour eux d’arrêter de jouer avec l’eau car la maladie peut s’aggraver et ils peuvent finir par contracter la grippe ou même une pneumonie. Les parents doivent observer attentivement les symptômes. En cas de complications, telles que l’asthme ou une forte fièvre, des soins médicaux sont indispensables.

Les maladies respiratoires peuvent commencer lorsque les enfants attrapent un rhume après avoir été trempés pendant une longue période. Les jeunes enfants auront d’abord une respiration anormalement rapide, puis ils montreront les symptômes habituels de la grippe, du rhume ou de la bronchite. S’ils sont laissés sans surveillance, une insuffisance respiratoire peut se produire, conduisant à un manque d’oxygène ou d’une infection du sang, pouvant dans les cas les plus graves mener au décès.

Continuez votre lecture sur lepetitjournal/bangkok