Les officiels ciblent les fermes et les abattoirs pour prévenir une épidémie de fièvre porcine africaine

fièvre porcineLes fermes porcines de toute la région, jusqu’à Krabi, seront inspectées à la recherche du moindre signe de Fièvre Porcine Africaine (ASF) après la saisie la semaine dernière auprès d’un touriste chinois de saucisses contaminées par le virus.

Les saucisses ont été saisies à un touriste chinois en provenance de Chengdu, capitale de la province du Sichuan, arrivé à l’Aéroport International de Phuket mercredi dernier.

Les tests réalisés ont confirmé la présence d’ASF, avait indiqué en début de semaine Sorawit Thaneto, directeur général du Département de Développement de l’Elevage.

“Des inspections strictes des produits fabriqués à base de porc transformé en provenance de l’étranger ont été mis en place, dans un effort d’éviter une épidémie. Si ces contrôles ne sont pas effectués, l’ASF pourrait décimer l’industrie porcine du pays” dit M. Sorawit.

Le chef du Bureau de l’Elevage de Phuket Manat Thepparat a confirmé que les saucisses contaminées avaient été détruites par les officiers de la Station de Quarantaine Animal de l’aéroport.

« Maintenant, les officiels ont lancé des inspections des fermes porcines de la région, et jusqu’à Krabi » dit il.

« Nous contrôlerons toutes les unités de stockage frigorifiques dans les fermes et dans les centres de distribution de l’ile » a t il ajouté.

“Je ne pense pas que le virus se soit propagé, et à ce stade il n’a été découvert qu’à l’aéroport, mais je suis préoccupé pour les fermiers qui élèvent des cochons. Si le virus y est découvert, tous les cochons devront être ‘détruits’ » a expliqué M. Manat.

L’Organisation Mondiale pour la Santé Animale décrit la ASF comme une grave maladie virale hémorragique et hautement contagieuse qui touche les cochons sauvages et domestiques.

« Elle est responsable de graves pertes économiques » signale l’agence.

« Cette maladie animale transfrontalière (TAD) peut se répandre par les cochons vivants et morts, domestiques et sauvages, et dans les produits à base de viande de porc;

« De plus, la transmission se fait également par les fomites (objets non vivant) tels que des chaussures, des vêtements des véhicules, des couteaux etc., en raison de la forte résistance environnementale du virus de l’ASF » explique l’agence.

Il n’y a aucun vaccin contre l’ASF,  poursuit l’organisation.

François Roger, épidémiologiste de l’organisation française de recherche en agriculture CIRAD, indiquait en Septembre dernier de graves conséquences si une épidémie d’ASF se propageait hors de la Chine.

En moins d’un mois l’an dernier, la Chine a vu se développer des foyers d’ASF dans six provinces.

« L’ASF a été découverte sur des cochons chinois depuis Août dernier. Cette épidémie a une odeur de catastrophe économique, considérant que le pays compte plus de la moitié des cochons du monde et que l’ASF est une des maladies animales les plus contagieuses, bien qu’elle soit sans danger pour les humains » écrivait M. Roger.

« Les experts craignent que la maladie soit profondément établie en CHine et ne se propage aux pays voisins” ajoutait t il, indiquant qu’une telle épidémie constituerait “un scénario dramatique pour toute la chaîne de production asiatique.”

Retrouvez cet article sur Phuket.fr