L’hôpital Vachira surpeuplé refuse des patients non urgents

VachiraL’hôpital Vachira à Phuket Town, principal hôpital gouvernemental de l’île, commencera à refuser certains patients ‘non urgents’ à partir du 1er Octobre en raison d’un manque de lits.

L’information a été annoncée vendredi sur le site internet de l’hôpital Vachira, suite a une décision prise le 26 Juillet.

Tous les patients ayant besoin d’une aide médicale d’urgence seront traités à l’hôpital Vachira, mais les patients qui vivent dans d’autres secteurs disposant d’un hôpital ne seront pas admis.

“L’hôpital Vachira a atteint sa capacité maximale et les patients ayant besoin de soins médicaux doivent se présenter dans l’hôpital le plus proche de leur lieu de résidence” explique le communiqué.

Le message de vendredi indique qu’il y a 21 centres médicaux gouvernementaux sur l’île, parmi lesquels l’hôpital Vachira, l’hôpital de Patong, l’hôpital de Thalang, le centre de santé de Chalong, l’hôpital Provincial de Phuket et les Hôpitaux de Promotion de la Santé.

“A partir du 1er Octobre les patients doivent d’abord se rendre dans l’hôpital le plus proche de leur domicile. Si cet hôpital n’est pas disponible pour s’occuper du problème du patient, il le transférera dans un autre hôpital” poursuit le communiqué.

Par exemple, les représentants du Bureau National de la Sécurité Sanitaire (NHSO), présent à la réunion du 26 Juillet, ont indiqué que les habitants de Thalang ayant besoin de soins médicaux devront d’abord se rendre à l’hôpital de Thalang. Si l’hôpital ne peut pas traiter le patient, il le transférera vers l’hôpital Vachira à Phuket Town.

Seul l’hôpital Vachira propose des soins tertiaires à Phuket. Les soins tertiaires sont des soins spécialisés prescrits par d’autres professionnels de santé.

La majorité de la population va vers l’hôpital Vachira car c’est le plus grand et le mieux équipé de l’île, ce qui provoque sa surcapacité.

“L’hôpital Vachira ne dispose pas suffisament de personnel pour s’occuper de les patients ‘tertiaieres’, et pour s’occuper de tous les patients qui pourraient aller dans les hôpitaux de Patong, Thalang, Chalong…” poursuit le communiqué.

“Si ces hôpitaux considère un cas trop compliqué pour eux ils le transfereront vers l’hôpital Vachira.

“Maintenant nous n’avons pas assez de lits pour nous occuper de toutes les urgences et des patients tertiaires” continue le message.

“A cause du manque de lits, nous devons transférer des patients vers l’hôpital de Surat Thani et parfois vers l’hôpital de Maharat Nakhon Si Thammarat à Nakorn Sri Thammarat.

“Si le nombre de patients qui ont besoin de soins ‘non urgents’ diminue, l’hôpital Vachira aura suffisamment de place pour les cas graves” ajoute t il.

Toutefois, l’hôpital Vachira continuera de recevoir les patients eu urgences et les patients ‘simples’ comme par exemple pour des cas de grippe, de diabèts, de pression sanguine, de diarrhée, assure le communiqué.

L’hôpital Vachira dispose de 551 lits, et disposera ultérieurement de 100 lits supplémentaires, a expliqué l’hôpital.

Le personnel de l’hôpital Vachira, contacté par The Phuket News, n’a pas souhaité commenté la situation.

Le Dr Chuchart Nijwattana a lui indiqué à The Phuket News que le centre de santé de Chalong serait le point de santé principal pour les habitants de Chalong, jusqu’à ce que l’hôpital de Chalong soit terminé l’an prochain.

Le Dr Chuchart a été nommé directeur de l’hôpital ‘en construction’ de Chalong et supervise les opérations du centre de santé de Chalong.

“Le centre de santé de Chalong n’est pas officiellement ouvert. Nous ne savons pas encore quand il sera totalement ouvert” dit il.

“Le centre de santé de Chalong sera géré comme l’hôpital Vachira” ajoute t il.

“Le centre n’est pas en mesure d’offrir un service 24h/24 et il n’y a pas de patients hospitalisé. Quand l’hôpital sera ouvert il disposera de 30 lits” termine le Dr Chuchart.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr