Phuket connaît le taux d’infection le plus élevé du pays

infectionL’inquiétude monte après un rapport du ministère de la santé publique (MoPH) qui confirme une augmentation du nombre de personnes de Phuket ayant contracté la dengue, et le plus haut taux d’infection du pays constaté à Phuket.

Malgré cela, le chef du Bureau Provincial de la Santé de Phuket (PPHO) le Dr Jirapan Teapan n’était pas disponible cette semaine pour commenter ce rapport, et une officielle du Département de Contrôle des Maladies (DDC) auprès du PPHO n’avait que peu de chose à dire à ce sujet.

Cette officielle a confirmé que depuis le début de l’année 220 personnes de Phuket ont contracté la dengue, chiffre similaire à celui indiqué par le DDC dans son rapport publié en ligne mardi dernier.

Deux de ces personnes sont décédées de la maladie, précise l’officielle.

“Une (des victimes) vivait à Rassada et l’autre à Mai Khao, à Thalang. Toutes les deux étaient thaïes” dit elle.

“Je pense que l’une d’elles avait 26 ans et l’autre 14 ans” ajoute l’officielle du DDC, sans vouloir ou sans pouvoir révéler plus de détails.

Le rapport du DDC publié la semaine dernière comptabilise les infections à la dengue contractées entre le 1er Janvier et le 10 Avril.

Pire pour l’île, le rapport, qui comprend également les chiffres du 4 au 31 Mars, montre que Phuket est la première province du pays en nombre d’infections par habitant sur le mois dernier, suivie de Krabi et Phang Nga.

Un rapport différent publié par le Bureau d’Epidémiologie du MoPH, corrobore les conclusions du DDC, avec un taux d’infection à Phuket entre le 1er Janvier et le 9 Avril de 57.52 infections pour 100,000 habitants.

Samut Sakhon, en périphérie de Bangkok, se classe deuxième avec 38.61 infections pour 100,000 habitants, et Phang Nga troisième avec un taux d’infection de 36.54 infections pour 100,000 habitants. Krabi est cinquième avec 35.26 infections pour 100,000 habitants. (Consulter le rapport ici.)

Cependant, la mortalité de la dengue à Phuket pourrait s’aggraver avec le décès d’un russe de 32 ans, Gerasim Grigoriev, mort à l’hôpital Vachira le 11 Avril à 1h15 après avoir contracté la maladie.

M. Grigoriev a d’abord été admis au Mission Hospital Phuket le 16 Mars avec les symptômes de la dengue, puis a ensuite été transféré à l’hôpital Vachira.

Son décès a été signalé par l’agence d’information russe TASS et confirmé à RIA Novosti par sa mère.

L’officielle du DDC à Phuket nous a dit ne pas avoir été informée de ce cas. “Je n’ai rien vu à ce sujet” dit elle.

Interrogée quant à ses préoccupations pour le mois à venir, avec le retour de la mousson du sud ouest et des fortes précipitations – et l’augmentation spectaculaire du nombre d’infection pendant que les moustiques porteurs de la dengue se reproduisent – l’officielle du DDC Phuket a indiqué ne pas s’inquiéter de cela.

Elle a indiqué se préoccuper des points d’eau présents près des habitations, des écoles et des lieux de travail.

“Les causes du classement de Phuket quant à ces cas de dengue sont les sources d’eau (ou les moustiques se reproduisent) situées à proximité des habitations et des lieux de travail et des écoles” dit elle.

“Nous organisons des campagnes d’information à propos de la dengue quatre fois par an à Phuket. Le dernier événement organisé par le PPHO a été de distribuer des livrets et de faire des annonces radiophoniques” dit elle.

Hormis se débarrasser des points d’eau stagnante ou les moustiques se reproduisent, la seule chose à faire pour la population est de prendre des mesures simples de précaution.

“Les gens doivent se protéger. Ils doivent faire attention à leur santé, et les touristes doivent utiliser des sprays anti-moustique” dit elle.

Retrouvez cet article sur Phuket.fr